Bio

Femme de lettres, artiste visuelle et conceptrice, chroniqueuse culturelle passionnée de la vie/du vivant, promotrice d'événements, de moments mémorables ou anecdotiques, émerveillée par les richesses artistiques de son Québec natal.




« Tout le monde peut trébucher, se fourvoyer, sans être perdu pour autant » - Professeur Charles Xavier

« Les êtres d'exception ne respectent pas les règles. Ce sont eux qui les réécrivent » - Katniss Everdeen

« Qui ne dit mot, consent » - Proverbe

« La vie d'un individu a un sens seulement si elle contribue à rendre la vie de tous les êtres vivants plus noble et plus belle » - Albert Einstein

« Le temps est sans importance. Seule la vie est importante » - Le 5e Élément

« La victoire à plusieurs pères, mais la défaite est orpheline » - Anonyme

« En garde, si tu ne te rends pas à Lagardère, Lagardère ira à toi !» - Le Bossu

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

¤ Horaire des parutions ¤

Pour un temps indéterminer, cette formule :

« Deux billets par semaine. Pêle-mêle.
Généralement le jeudi et le dimanche, à midi. » sera suspendu jusqu'à ce que je retrouve mes aises dans mon nouveau chez.

Merci de votre attention.


Crédits

Les différents intitulés de mes gadgets/textes informatifs ont été créé comme logo à l'aide du site générateur de logo Cooltext.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

dimanche 19 février 2017

Rafale de lectures #1 : La patrouille du temps

de Poul Anderson

(éditions J'ai lu, 1960)

Note : J'viens d'apprendre sur la Toile que ce roman serait considéré non pas comme un roman divisé en parties, mais comme un recueil de nouvelles. Or, je l'avais lu comme un roman, et je ne changerai rien de mon compte-rendu à son sujet. Merci de votre attention et respecter ainsi cet écrit. 

Note 2 : Chaque fois que je regarde la couverture de cette édition, je me pose cette question : « Mais pourquoi le personnage présenté voyage-t-il nu ? » Alors qu'il n'arrive rien de tel dans les histoires. Je suppose qu'à sa parution, ce fut un moyen d'attirer l'oeil...  


Ce roman en est un que je possède depuis très longtemps. Je ne me rappelle même plus où je me l'étais procuré. Je sais seulement qu'il est de seconde main. Comme je travaillais – en juin et juillet 2016 – sur une nouvelle de science-fiction, il était naturel que j'entame la lecture d'histoires de SF comme celle-ci pour m'inspirer et découvrir une vision de ce genre littéraire qui pourrait m'être utile.


Du présent au futur...


Son histoire est simple. Manse Everard, ancien vétéran de la deuxième Guerre Mondiale, donc issu du 20e siècle, répond à une petite annonce où un type de profil est recherché. Aussitôt embauché, il découvre qu'il est possible de voyager dans le temps par l'entremise d'une machine inventée au XXXe siècle et dont le passé est scrupuleusement contrôlé par une organisation paramilitaire ultra-secrète. Everard reçoit des conditionnements mentaux, d'une part, sur les différents époques qui lui seront possibles de visiter (dont leurs langues, leurs cultures, leurs armements, leurs styles de combat, etc.), et d'une autre part, pour qu'il lui soit dans l'incapacité de transmettre ses informations aux citoyens qui ne connaissent pas la vérité.



Quatre chapitres d'une vie en mouvement


Le roman est divisé en 4 sections qui s'apparentent aux nouvelles littéraires longues. Chacune expose une expérience particulière vécue par Everard. 

Dans la première, La patrouille du temps, le lecteur découvre en même temps que le héros cette possibilité de voyager dans le temps et les règlements importants auxquels tous aspirants patrouilleurs devront se conformer. Or, Everard est têtu et imprévisible, et ses réflexions (pour lui-même et d'autres, exposés à ses collègues) sont parfois plus judicieuses que les ordres et consignes reçus par son supérieur dans la poursuite de ses missions. Le second texte, Le Grand Roi, relate la disparition de son collègue et ami, l'anglais Keith Whitcomb, dans une époque donnée sans avoir redonné signe de vie depuis son départ. Everard se lance à sa recherche, pour le retrouver à une époque où les événements indigestes auraient pu se passer autrement. Puis, l'Anglais disparaît de nouveau. Le lecteur est alors projeté tantôt au courant de la Deuxième Guerre mondiale, tantôt à l'époque des grands rois de la civilisation grecque. (Un voyage dans le passé qui fut pour moi fort intéressant et instructif; une mise en scène vivante et haletante de faits historiques qui m'auraient été moins faciles à assimiler dans un simple livre-documentaire sur la même époque. Fascinant.) Le troisième texte, Échec aux Mongols, pose une question élémentaire. Que serait-il passé si les Mongols avaient réuni leur traversée des terres sauvages? Un patrouilleur rebelle d'une époque proche d'Everard tentera de changer le cours des choses en donnant raison au roi mongol au lieu de le laisser suivre le cours de son chemin, et écrire l'Histoire telle qui avait été contée à Everard qui s'ingéniera à contrevenir aux plans de l'autre en faisant appel en ses capacités de patrouilleur non attaché. (Je n'ai jamais lu de récit aussi détaillé en scènes de combat dont la plupart certes m'échappaient ou bien je finissais par en perdre le fil, cela étant dit, tout en leur confiant n'empêche une attention marquée.) Le quatrième texte, L'Autre univers, avance une autre question hypothétique. Si un fait du passé réussi effectivement à être modifié, qu'adviendrait-il dans le futur? C'est ce qui arrivera à Manse Everard et son collègue Piet Van Sarawak, dans cette histoire. Après un court voyage d'agrément dans le passé, reviennent à leur présent et constatent qu'il n'est plus le leur. Pour s'en sortir, les patrouilleurs essaient d'en apprendre davantage sur l'Histoire de ce « nouvel univers » en espérant retourner dans le passé exact qui a été modifié, bien qu'ils soient maintenus captifs et que leurs outils de voyage leur ont été confisqués.


Tous ces textes ou chapitres de vie d'Everard tissent une trame précise; une trame qui évoque nombre de faits et récits vécus antérieurement par le héros qui le guideront vers la prochaine étape à surmonter ou le prochain secret à percer. 


Suivre pas à pas ses aventures uchroniques


Ma lecture a été plaisante et animée. Beaucoup de scènes de combat finirent par me perdre. Pas que je n'en suis pas familière, j'en vois souvent au cinéma. Peut-être parce que je connais moins les façons de les décrire. Bref, j'en tire ce qui me plaît et laisse le reste aux autres. Au surplus je ne m'attendais pas à un récit aussi détaillé en faits historique, tant et si bien qu'ils ont rendu le récit si vraisemblable qu'ils m'ont permise de suivre de plus près les aventures uchroniques d'Everard... comme si je les vivais avec lui. L'auteur sait comment les mettre en place sans en abuser ou rendre son texte trop lourd. Enfin, ce roman doit être considéré comme un roman archétype de science-fiction dans son sens le plus profond. Car il y a un peu de tout, rassemblé à merveille, dans un étroit ouvrage de quatre histoires. À mon sens, un incontournable, si le lecteur désire en apprendre davantage sur le principe d'une uchronie et comment parvenir à obtenir une histoire réaliste et palpitante tout en demeurant fictive au plus haut point.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Formulez un ajout, un commentaire, une suggestion, un encouragement ou une critique, tant que ce mot soit respectueux et écrite dans un bon français.

Tout écrit hors de cette consigne n'aura pas de diffusion et sera supprimé.

Merci d'y porter attention.