Bio

Femme de lettres, artiste visuelle et conceptrice, chroniqueuse culturelle passionnée de la vie/du vivant, promotrice d'événements, de moments mémorables ou anecdotiques, émerveillée par les richesses artistiques de son Québec natal.




« Tout le monde peut trébucher, se fourvoyer, sans être perdu pour autant » - Professeur Charles Xavier

« Les êtres d'exception ne respectent pas les règles. Ce sont eux qui les réécrivent » - Katniss Everdeen

« Qui ne dit mot, consent » - Proverbe

« La vie d'un individu a un sens seulement si elle contribue à rendre la vie de tous les êtres vivants plus noble et plus belle » - Albert Einstein

« Le temps est sans importance. Seule la vie est importante » - Le 5e Élément

« La victoire à plusieurs pères, mais la défaite est orpheline » - Anonyme

« En garde, si tu ne te rends pas à Lagardère, Lagardère ira à toi !» - Le Bossu

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

¤ Horaire des parutions ¤

« Deux billets par semaine. Généralement le mardi, vers midi et le vendredi, en soirée. »

Merci de votre attention.

Crédits

Les différents intitulés de mes gadgets/textes informatifs ont été créé comme logo à l'aide du site générateur de logo Cooltext.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

lundi 28 novembre 2016

Prémices à un défi personnel de lecture que j'ai intitulé « Rafales de lectures »

Depuis que j'ai découvert l'univers des Youtubeurs littéraires, surnommés « Booktubeurs » pour les habitués, l'envie me vient de les imiter. Bien que je sois habile à filmer et à effectuer le montage d'une vidéo, après quelques essais, je me suis rendu compte que je ne l'étais pas pour présenter des oeuvres devant un public invisible (internautes). Pas que je sois gênée ou intimidée par le concept. Je ne suis pas habile pour ce type d'animation. Or, comme Mlle Margaud* le dit dans une de ses vidéos sur comment devenir à son tour Booktubeuse, au début, l'animatrice était gauche, mais avec le temps et l'expérience, tout a fini par couler. 

Or, en raisons d'obligations personnelles, je due repousser ce projet loin dans le temps. Je ne pourrais donc pas réinterpréter à ma façon les Booktubeurs québécois - qui sont rarissime! - comme AudréeM, MaxBooking ou Camille Thériault.

En naviguant sur la toile, en arpentant de plus près le repaire de chacun de ces animateurs littéraires (il y a en bien plus que ceux que je mentionne), j'ai découvert ou redécouvert un concept de lecture que décida de considérer d'un oeil attentionné. Les Européens l'appellent « Challenge de lectures ». Probablement une reprise traduite mot pour mot des Étasuniens sans être doué pour l'originalité. 

Au Québec, il a existé une variante en 2015 que l'auteur et conférencier Dominic Bellavance appellait « Le grand défi de littérature Québécoise » et en était l'investigateur. Ce « défi » consistait à lire un nombre ciblé de livres québécois sur une période fixe d'une année. Le projet m'avait intéressé, certes, mais étant donné le trop grand nombre de contraintes et le nombre de lectures au total que nous avions à atteindre, j'ai laissé l'activité aux mains des gens plus chevronnés que moi. 

Aujourd'hui, j'ai décidé de concrétiser ce défi, non pas celui issu de la variante Bellavancienne, mais celui Européenne, sans me limiter à des lectures hors Québec. Les Booktubeurs Européens semblent n'arrêter leur choix que sur des romans populaires, contemporains ou de masse, rarement aux lectures plus indépendantes, marginales ou tombées dans l'oubli sous ce flot de publications annuelles. Je ne dis pas non à cette lecture de masse. Or, je préfèrerai pour mes « Rafales** », des lectures moins ciblées (ou commerciales) qui méritent tout aussi l'attention. Ou encore, de percevoir ces lectures autrement. Comme le roman Tome I de Hunger Games qui m'a profondément marqué, pas parce qu'il s'agit d'une lecture populaire ou d'une aventure spectaculaire, parce qu'il comprend des valeurs humaines universelles et sa petite dose à la Charles Dickens qui m'avait attiré dès ma première rencontre avec cet univers - même si elle était filmique. 


Pourquoi me lancerais-je dans cette aventure « Rafales de lecture » ? 

  • Je veux faire baisser ma PAL (Pile À Lire) qui est haute, haute, haute... et qui baisse si rarement et en fait, qui ne fait qu'augmenter ! ! ! (Si vous désirez en apprendre plus sur ce qu'est une PAL, je vous encourage à visionner cette vidéo intrigante et animée de Mlle Margaud Liseuse. ;) ) 
  • Je ne veux pas me sentir obligée de lire mes livres, sauf si ce serait pour en faire une étude ou une analyse, mais ce serait bien après lu pour le plaisir, une première fois. 
  • Je désire avoir tous les jours, sous la main, une lecture, sans devoir chercher un peu partout ce qui pourrait m'intéresser ou m'animer***. Et en général, je n'aboutie qu'avoir entre les mains un journal ou au mieux, un magazine ou revue. 
  • Pour découvrir plus rapidement ce qui ce fait chez des éditeurs québécois et pour éventuellement leur soumettre mes propres projets d'écriture. Je me dis toujours que je pourrais lire un lot de romans d'une même maison pour bien me familiariser avec ses lignes directrices, tout en sachant que je le percevrais comme une lecture imposée dont je ne me régalerais pas vraiment. Tandis que glisser dans une Rafale de lectures, de manière ludique, ah là! L'activité me paraît plus captivante.
  • Enfin pouvoir effectuer la lecture de livres dans lesquels je souhaitais plonger depuis très longtemps, parfois plus d'une décennie ans, mais mon intérêt n'était pas assez propulsé dans le temps et l'espace. J'avais besoin d'une petite motivation pour oser davantage ces lectures. 
  • Ce peut aussi être lire des écrits d'auteurs dont j'ai entendu parlé souvent ou qu'une seule fois. Ou dont je n'avais lu qu'une seule oeuvre que j'avais bien aimé. Pourquoi ne pas davantage découvrir ses créations? 

À SUIVRE...


*Exemple d'une vidéo de cette Booktubeuse d'origine suisse. 
**Le nom que j'ai décidé de donner à cette sorte de « challenge » de lectures.
***Un peu comme un collègue auteur et blogueur (Pierre-Luc Lafrance) qui affirmait dans un billet ne plus avoir le temps, ni l'âge pour lire des livres qui ne l'intéressaient pas, au final. Il préférait se concentrer sur ceux qui pourraient lui apporter quelque chose. Malheureusement, en revisitant son blogue, je n'arrive plus à retrouver le billet en question, même après avoir remonté jusqu'en 2014. Si l'auteur se manifeste et le retrouve, pour que je puisse l'inclure dans ce billet, je lui en serais profondément reconnaissante. 

* * * * * * * * * * 

À noter que je ne ferais paraître le prochain billet que dimanche, le 4 décembre, en raison de ma participation à un Marché de Noël, dont vous retrouverez les informations ici

J'y vendrais les mêmes créations que durant ma présence à la foire Extraordin-Artiste d'automne, avec un surplus de mini-livres, parce que l'endroit où j'exposerais sera une école primaire, donc, il y a de fortes chances qui s'y trouveraient un beau lot de frimousses qui pourraient être intéressés à mes petits chats. ;o)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Formulez un ajout, un commentaire, une suggestion, un encouragement ou une critique, tant que ce mot soit respectueux et écrite dans un bon français.

Tout écrit hors de cette consigne n'aura pas de diffusion et sera supprimé.

Merci d'y porter attention.