Bio

Femme de lettres, artiste visuelle et conceptrice, chroniqueuse culturelle passionnée de la vie/du vivant, promotrice d'événements, de moments mémorables ou anecdotiques, émerveillée par les richesses artistiques de son Québec natal.




« Tout le monde peut trébucher, se fourvoyer, sans être perdu pour autant » - Professeur Charles Xavier

« Les êtres d'exception ne respectent pas les règles. Ce sont eux qui les réécrivent » - Katniss Everdeen

« Qui ne dit mot, consent » - Proverbe

« La vie d'un individu a un sens seulement si elle contribue à rendre la vie de tous les êtres vivants plus noble et plus belle » - Albert Einstein

« Le temps est sans importance. Seule la vie est importante » - Le 5e Élément

« La victoire à plusieurs pères, mais la défaite est orpheline » - Anonyme

« En garde, si tu ne te rends pas à Lagardère, Lagardère ira à toi !» - Le Bossu

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

¤ Horaire des parutions ¤

Pour un temps indéterminer, cette formule :

« Deux billets par semaine. Pêle-mêle.
Généralement le jeudi et le dimanche, à midi. » sera suspendu jusqu'à ce que je retrouve mes aises dans mon nouveau chez.

Merci de votre attention.


Crédits

Les différents intitulés de mes gadgets/textes informatifs ont été créé comme logo à l'aide du site générateur de logo Cooltext.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

vendredi 29 juillet 2016

Projet « On s'amuse II » en cours d'écriture et de réécriture :)

Dans la section « Projet d'écriture en gestation » que vous retrouvez (dans l'onglet de gauche de mon blogue), en-dessous de mes photos de nano-livres sur les chats, le projet On s'amuse II. Un texte de science-fiction sur lequel je travaille depuis plusieurs semaines. Je l'avais entamé il y a plus d'une année sous la thème du Cirque. Maintenant, me voilà à jouer au chat et à la souris avec lui, afin de savoir quel visage il aura une fois celui-ci ficelé comme je l'entends! 

Je ne planche pas dessus pour la première fois. Je l'ai déjà fait, à plusieurs reprises, au courant de l'année. Je m'étais donné l'objectif, il y a plus d'un mois, de le compléter pour le remettre à un appel de texte que je vise depuis longtemps. 

Or, je me suis retrouvée dans plusieurs situations épineuses en même temps : 


  • D'une part, j'ai dégoté un emploi génial qui me brûle complètement mes énergies, me force à me coucher tard, au point que le lendemain, au levé, je ne me sente pas reposée, pas suffisamment pour avoir en tête l'écriture de mon projet et m'y adonner courageusement. :P 
  • D'une deuxième part, je me suis retrouvée avec un petit problème de santé depuis deux semaines qu'on ne voulait visiblement pas guérir! (Des fois, le fonctionnement certaines cliniques médicales n'est pas clair)
  • D'une troisième part, partie A, j'avais dans la perspective d'avoir complété l'histoire de mon texte avant de commencer mon emploi, et non pas, de la poursuivre pendant! Autrement dit, j'espérais être en exercice de réécriture plutôt que d'écriture en tant que tel.
  • D'une troisième part, partie B, j'ai tellement développé les idées de mon texte original qu'il s'étend maintenant à plus de 10 000 mots... Réaliser la situation m'a troublé... Je ne m'attendais pas à finir avec une novella! Moi, j'avais besoin d'un texte de 8 pages max. 
  • D'une troisième part, partie C : Me voilà contrainte à reprendre des passages de ma nouvelle principale et tenter de tricoter un nouveau texte dans la dimension espérée. 
  • D'une dernière part, toutes ces situations entremêlées ont occasionnées chez moi une surdose de fatigue et de mauvaise humeur n'arrivant pas à atteindre mes objectifs correctement. :(  Je me suis retrouvée à être épuisée au travail... À ne plus être maître de mes émotions. 

De ce fait, en m'octroyant les trois journées de congé d'affilées qui étaient prévu à mon horaire, et en refusant une soirée supplémentaire de travail (Faut apprendre à dire non, quand on est dépassé par les événements), j'ai pu enfin soigner mon petit problème de santé. Retirer des éléments de mon texte original pour en faire une version plus courte, comme je m'y attendais. Et avoir une meilleure perspective du travail d'écriture et de réécriture et de révision qui me reste à faire avant la date fatidique. 

Je retournerais au travail, l'esprit serein et dégagé de toutes les préoccupations que j'avais en tête, et que je ne pouvais voir, à cause de la fatigue et de mon horaire bizarre. 

Sur l'heure, je travaille au découpage de mon texte et tente de lier les différentes séquences qui me semblaient, à première vue, jusqu'à lors bien distinctes. Finalement, l'entreprise n'est pas si difficile. 

Ma seule amertume est le fait que ce ne sera pas l'histoire originale que je présenterais. Du moins, un bien mince extrait. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Formulez un ajout, un commentaire, une suggestion, un encouragement ou une critique, tant que ce mot soit respectueux et écrite dans un bon français.

Tout écrit hors de cette consigne n'aura pas de diffusion et sera supprimé.

Merci d'y porter attention.