Bio

Femme de lettres, artiste visuelle et conceptrice, chroniqueuse culturelle passionnée de la vie/du vivant, promotrice d'événements, de moments mémorables ou anecdotiques, émerveillée par les richesses artistiques de son Québec natal.




« Tout le monde peut trébucher, se fourvoyer, sans être perdu pour autant » - Professeur Charles Xavier

« Les êtres d'exception ne respectent pas les règles. Ce sont eux qui les réécrivent » - Katniss Everdeen

« Qui ne dit mot, consent » - Proverbe

« La vie d'un individu a un sens seulement si elle contribue à rendre la vie de tous les êtres vivants plus noble et plus belle » - Albert Einstein

« Le temps est sans importance. Seule la vie est importante » - Le 5e Élément

« La victoire à plusieurs pères, mais la défaite est orpheline » - Anonyme

« En garde, si tu ne te rends pas à Lagardère, Lagardère ira à toi !» - Le Bossu

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

¤ Horaire des parutions ¤

« Deux billets par semaine. Généralement le mardi, vers midi et le vendredi, en soirée. »

Merci de votre attention.

Crédits

Les différents intitulés de mes gadgets/textes informatifs ont été créé comme logo à l'aide du site générateur de logo Cooltext.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

vendredi 3 juin 2016

Cybercitoyenne cyber-Indépendante & Une blogueuse... un peu trop passionnée

Je n'ai pas chômé ces dernières semaines. Autant du côté de mes activités professionnelles, semi-professionnelles et personnelles. Deux beaux mois a ne pas avoir retouché à un jeu virtuel! À ne pas échouer de nouveau dans un monde qui n'est plus mien. Yé!!!!


Je me sens...

...libérée d'un poids, lourd, lourd, lourd

Si seulement la moitié de l'humanité était au courant


Je me sens... 

...libre pour d'autres actions, avancements, objectifs, velours

Si seulement cette drogue moderne était dénoncée

vivement à tout vent!


Je me sens... 

....à une autre étape de ma vie, 

à en reprendre les rênes, jour après jour


La preuve, pour le mois de mai, je me suis procuré une CAM Mensuelle. Je me la suis permise. Et je réalise que je ne l'avais jamais autant utilisée auparavant. Même quand j'allais à l'université. (Parce que durant l'université, comme d'autres perdaient leur temps à faire le party et à se saouler à en avoir mal à la tête, je jouais... Abusivement. Je perdais du temps pour réaliser mes travaux, pour être à jour dans mes cours et prises de notes, pour ne pas être en retard dans mes lectures – alors que je lis très lentement... O.O Aujourd'hui, je considère cette façon de vivre révolue. Vous le dire est comme une affirmation, une concrétisation de cette vérité. Parce que si je rechutais, je me sentirais mal à l'aise, autant concernant les discours que je porte vers vous, autant pour les discours que je porterais vers moi-même. 


Une blogueuse passionnée... un peu trop même! 


Ces dernières semaines, j'ai écrit... pour Tout en Syreeni. Écris pour... Tout en Syreeni. Écris... pour Tout en Syreeni. Rien étonnant, n'est-ce pas, que je me retrouve avec une envie irrésistible d'écrire autre chose de la fiction! 8oP Par conséquent, c'est tout un constat sur lequel j'ai abouti : écrire pour nourrir cette bête virtuelle me fait perdre énormément de temps et d'énergie pour écrire autre chose. Même si je suis, à chaque fois, passionnée par mes sujets d'écriture. Passionnée par les arts et la culture que je vous dévoile, vous faire connaître plus attentivement. J'en mange! 

Seulement, je n'en vis pas. 

Pas comme les journalistes culturels qui publient leur billet sur des tribunes qui rapportent. J'aimerais, un jour, avoir ma place dans cet univers, et que mes écrits ou mon savoir de promotrice culturelle puissent remplir mes coffres, concrètement. Disons que tout écrivain se doit de trouver son assise et ce qui est le mieux pour lui. Et moi, je veux écrire, écrire, écrire... 

J'écris donc, comme je le peux, avec le temps libre que je parviens à avoir. 

J'en suis toujours à imaginer une historiette pour un public cible de 5 à 9 ans. 

Pour y arriver (j'ai quelques craintes à savoir ce qu’il m'est permis d'écrire ou pas pour ce groupe d'âge), je me suis procuré un paquet de mini-romans jeunesse et en fais l'étude soigneusement. 

Mon projet d'écriture P. K. D. qui attend, pas loin, que j'y jette un oeil. 

J'ai commencé aussi la rédaction d'un essai tantôt un brin autobiographique tantôt réflexif sur la problématique de l'intimidation au Québec. (À long terme, le projet risque de me tenir à coeur, j'en conviens. Or, comme c'est un non-sens que cette problématique se trame et soit acceptée en société...) 

Mes projets On s'amuse I et On s'amuse II n'avancent pas comme ils le devraient. Mais j'y veille, surtout que l'appel de texte pour lequel j'espérais soumettre On s'amuse II arrive... Allez! Go! Go! Go! 

Enfin, j'ai un projet à 4 mains dans la mire, dans lequel j'ai hâte de plonger, mais j'ai décidé d'attendre quelque temps, histoire d'avancer mes autres projets d'écriture en cours pour ne pas trop interférer. 


Parallèlement, j'ai fait de la direction littéraire pour un ami qui travaille sur un petit projet de BD style Comic Book. Ce dernier espère trouver un-e artiste-bédéiste-illustrateur/trice d'ici le prochain Expozine pour monter son projet en menu feuillet à offrir aux éventuels intéressés. Bien entendu, il s'était mis dans la tête de choisir le kiosque à côté du mien! hihi Bah! Je commence a être habitué d'être entouré de bédéistes à ce Salon. C'est presque la norme – il y en a tellement... à profusion... ;) Puis, ces gens sont tellement sympathiques. C'est bien agréable de les côtoyer.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Formulez un ajout, un commentaire, une suggestion, un encouragement, une critique, tant que ce mot soit respectueux et écrit dans un bon français.

Tout écrit hors de ces consignes ne seront pas publié.

Merci de votre attention.