Bio

Femme de lettres, artiste visuelle et conceptrice, chroniqueuse culturelle passionnée de la vie/du vivant, promotrice d'événements, de moments mémorables ou anecdotiques, émerveillée par les richesses artistiques de son Québec natal.




« Tout le monde peut trébucher, se fourvoyer, sans être perdu pour autant » - Professeur Charles Xavier

« Les êtres d'exception ne respectent pas les règles. Ce sont eux qui les réécrivent » - Katniss Everdeen

« Qui ne dit mot, consent » - Proverbe

« La vie d'un individu a un sens seulement si elle contribue à rendre la vie de tous les êtres vivants plus noble et plus belle » - Albert Einstein

« Le temps est sans importance. Seule la vie est importante » - Le 5e Élément

« La victoire à plusieurs pères, mais la défaite est orpheline » - Anonyme

« En garde, si tu ne te rends pas à Lagardère, Lagardère ira à toi !» - Le Bossu

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

¤ Horaire des parutions ¤

« Deux billets par semaine. Généralement le mardi, vers midi et le vendredi, en soirée. »

Merci de votre attention.

Crédits

Les différents intitulés de mes gadgets/textes informatifs ont été créé comme logo à l'aide du site générateur de logo Cooltext.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

jeudi 12 mai 2016

Un billet dans le vent! ;) / Cyberbénévolat / Projets d'écriture en cours

Le billet intitulé « L'effervescence de ma blogosphère s'éteint peu à peu » a connu un rebondissement cette semaine. Ce qui me conviai à repousser la parution du billet portant sur un compte-rendu d'une visite de foire d'artisans qui était prévu pour ce lundi. Je l'ai reporté à demain, en soirée. Par la suite, Tout en Syreeni prendra une petite pause jusqu'au lundi de la semaine suivante (soit le 23 mai, midi). 

Une fois ce premier billet diffusé, Mlle Isabelle Lauzon directement interpelée nous a pondu un billet-réponse sur ses récents projets en écriture. C'était mon objectif. Mais je ne m'attendais pas à ce que Dominic Bellavance en fasse autant. Ni même Geneviève Blouin, qui n'était aucunement ciblée par mon interrogation (soit les blogueurs qui délaissent leur blogue ou ne semblent plus l'employer à des fins de promotion personnel de leur vie d'écrivain/auteur). Étant l'une des seules blogueuses de ma connaissance (et que je lis régulièrement) à poursuivre sans arrêt, sa démarche de partage de ses intérêts et questionnements sur la vie d'écrivaine/auteure. (Si un blogue d'auteur de SFFQ devait gagner à Boréal, ce serait bien celui-là!)

Je suis contente que mon billet ait occasionné cet écho. Ainsi que cette promo inattendue (près d'une quarantaine de lectures en deux jours seulement!) Même si elle sera peut-être de courte durée. J'aimerais bien en avoir tout autant, à long terme. Et aussi, avoir des retours. J'en ai si rarement. 

Là où le bas blesse c'est de répondre « Ah! Bonne idée de discussion! on pourrait en parler à Boréal » Parce que 1) on ne peut pas rejoindre tout le monde, à Boréal et 2) je n'y serais pas, à ce Boréal. Je suis la personne qui relance l'idée et je serais aussi, la grande absente, sur la potentielle table-ronde à ce sujet! o_O Bon. Il est vrai que serais bien intéressée à trouver une nouvelle façon de se joindre, qui n'est pas sur FB (parce que je ne considère pas « rejoindre » vraiment tout le monde là-bas et aussi, qu'il y a un côté impersonnel, qui rendent la discussion plutôt froide ou distante, même s'il y en a de vraiment intéressantes et inspirées. Et j'ai bien peur que cette nouvelle manière finisse par ressembler à un forum, comme il y en avait eu, autrefois


Une cyberbénévole impliquée aux efforts rebutés


Par ailleurs, j'aimerais vous faire part que malgré mon absence physique, j'ai tenté le tout pour le tout en faisant ma cyberbénévole sur les différents groupes FB concernant le Boréal à Mont-Laurier. Voir jusqu'à émettre, tout récemment encore, le fait que les parutions bédéesque de l'an passé ne figuraient pas parmi les listes des nominés potentiels pour les prix Boréal. :-o Personne de l'organisation ou des anciens organisateurs de Boréal n'étaient au courant qu'Olivier Carpentier* menait une jolie vie d'illustrateur pour le projet d'édition Far Out II, où il est question de cowboy-robots à la Clint Eastwood, pour les éditions Lounak, ni de la parution d'un Zidara9, pour le bédéiste Simon Pothier. Nulle trace, alors que les artistes étaient présents (et même assistèrent à une ou deux tables-rondes) lors du Boréal 2013. (L'endroit où je les avais rencontré en personne, pour la première fois.) Ma tentative de ramener leurs publications au bercail a échoué, car dans la version finale des nominés, les noms ont carrément été ignoré!! Xo( Eh ben! Après, qu'on ne vienne pas me dire que là-bas nombre d'esprits ne sont pas étriqués! 

*Je le lui devais bien, ayant participé au projet de sociofinancement pour ce volume (si vous l'empruntez ou le procurez, regardez à la toute fin, Gabrielle Syreeni s'y trouve! :D )

Travaux d'écriture de fiction en cours ^ ^ 


À l'heure actuelle, à la suite d'une visite d'au moins une heure à lire les différents magazines/revues sur la littérature d'ici qui étaient disponibles dans le kiosque d'un commerce, j'ai décidé de tenter le coup du concours Luleru offert par la revue du même nom, qui oeuvre pour la littérature enfantine depuis plus de 30 ans. La date de tombée est pour le 31 août. J'ai donc tout mon temps pour y voir. (POUR UNE FOIS!) 

J'ai déjà participé à ce concours, en 2010, sans avoir eu de réponses. Mon texte était bien, mais son histoire ne cadrait pas tout à fait sous la thématique demandée, soit « L'invitation » (âge cible 10 ans et +), portant davantage sur un récit de voyage. En d'autres mots, « une invitation à voyager »... Je ne l'ai jamais retravaillé. Il dort toujours là, dans mon tiroir. Et ce, même si un proche n'arrête pas, depuis sa création, de me dire d'en compléter son écriture, d'en faire ses illustrations ou de le soumettre quelque part. :P 

Quant à ce qui concerne le concours de cette année, d'une part, comme je n'ai jamais publié de roman, donc, j'ai le droit d'y participer, et d'une autre part, je tente de cibler le groupe d'âge plus jeune, soit pour les 5 à 9 ans. La thématique est « La boîte à biscuits ». Mon histoire est déjà couché sur papier et sur ordi. Mais je ne suis pas certaine de 1) des sujets que je peux y aborder et 2) comment mon histoire pourrait se dénouer? 

Je suis vraiment rouillée par comment écrire pour la jeunesse. J'ai pratiquement tout oublié du détestable d'atelier d'écriture pour cette catégorie d'âge que j'avais suivi, il y a deux ans. Pour me reprendre, je m'en vais emprunter un paquet de livres jeunesse dédiés à mes âges cibles, tous trouvés dans des anciennes revues Lurelu que je conserve chez moi, comme archives. Ce qu'il y en a, des idées, là-dedans. Et des sujets d'articles intéressants. 

Comme je suis en avance pour ce concours d'écriture, une fois mes premiers jets sur la table, mon texte dormira quelque temps, et je reprendrais le projet que j'avais entamé pour la revue étudiante ...Lapsus qui n'a pas été abouti. (Mon avant dernier texte de fiction dans lequel je m'étais lancée, officiellement, dans la rédaction) Le projet PKD sera à moi! Ensuite, il dormira à son tour, et je reprendrais mon texte pour le concours, en espérant trouver des lecteurs de mes âges cibles et de tous âges, comme lecteurs-bêta, pour savoir si je suis sur la bonne route. Pour la suite, je vous en redonnerais des nouvelles! ^.^ 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Formulez un ajout, un commentaire, une suggestion, un encouragement, une critique, tant que ce mot soit respectueux et écrit dans un bon français.

Tout écrit hors de ces consignes ne seront pas publié.

Merci de votre attention.