Bio

Femme de lettres, artiste visuelle et conceptrice, chroniqueuse culturelle passionnée de la vie/du vivant, promotrice d'événements, de moments mémorables ou anecdotiques, émerveillée par les richesses artistiques de son Québec natal.




« Tout le monde peut trébucher, se fourvoyer, sans être perdu pour autant » - Professeur Charles Xavier

« Les êtres d'exception ne respectent pas les règles. Ce sont eux qui les réécrivent » - Katniss Everdeen

« Qui ne dit mot, consent » - Proverbe

« La vie d'un individu a un sens seulement si elle contribue à rendre la vie de tous les êtres vivants plus noble et plus belle » - Albert Einstein

« Le temps est sans importance. Seule la vie est importante » - Le 5e Élément

« La victoire à plusieurs pères, mais la défaite est orpheline » - Anonyme

« En garde, si tu ne te rends pas à Lagardère, Lagardère ira à toi !» - Le Bossu

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

¤ Horaire des parutions ¤

« Deux billets par semaine. Généralement le mardi, vers midi et le vendredi, en soirée. »

Merci de votre attention.

Crédits

Les différents intitulés de mes gadgets/textes informatifs ont été créé comme logo à l'aide du site générateur de logo Cooltext.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

vendredi 6 mai 2016

L'effervescence de ma blogosphère s'éteint peu à peu

L'effervescence de la blogosphère de littéraires oeuvrant de le milieu de la SFFQ qui avait eu lieu à l'été 2014 s'éteint peu à peu, une année et demi plus tard.


Comme la vie qui coule...


et finie par disparaître, 


remplacée par d'autres habitants, décors, univers... 


J'ai constaté depuis au moins un semestre un ralentissement dans les publications virtuelles. Je continue ma besogne de blogueuse de mon côté, mais du côté de mes collègues-blogueurs... j'ai l'impression qu'ils occupent leur vie à autre chose ou bien que leur plateforme virtuelle est devenue un projet secondaire, voire à temps perdu. 

Exemple I
Le blogue La plume volage, depuis le début de l'année, présente surtout de la promo pour le prochain congrès Boréal - parce que son auteure en est devenue la porte-parole! De rares ponctuations sur sa vie de littéraire, ça et là, s'y ajoutent. Je n'ai apprise que par hasard (et non sur son blogue, que je lis depuis pourtant des années), par Facebook, qu'elle avait monté tout un guide sur l'univers des Clowns Vengeurs (série orchestrée à l'origine par Michel J. Lévesque). O.O Wow! C'est ici. J'aurais bien aimé qu'elle nous en parle, par le biais de son blogue et pourquoi l'idée de ce projet lui avait été proposée. 

Exemple II
Nombre de blogues ont changé leurs raisons d'être premières, soit de partager les intérêts et passions de jeunes auteurs de la relève. Ces blogues sont devenus carrément des vitrines de diffusion de leurs activités, maintenant sérieuse, d'hommes et femmes du livre. Comme le blogue Les chemins obscurs de Philippe Roy, qui est devenu un éditeur de nouvelles/livres numériques n'y racontent que ses aventures dans cet univers et plus rarement, de intérêts pour les vampires littéraires et le graphisme. Le blogue de Dominic Bellavance - qui porte son nom - vaque sur ses propres aventures d'écrivain et sur chacun de ses enfants de papier, qu'il auto-promeut sans cesse et toujours avec inspiration. 

Exemple III
D'autres sont demeurés les mêmes, comme celui de Jean-Louis Trudel (un semi-Grand Ancien, parce qu'il a déjà plus d'une trentaine de parutions en boîte) qui continue à publier des billets sur ses intérêts pour la SFFQ et ses petites activités (plutôt discret comparé à M. Bellavance) d'auteur, de penseur et d'animateur d'atelier d'écriture. C'est toujours un enchantement de le lire, parce qu'il en sait beaucoup. Une sorte de dictionnaire humain. 

Exemple IV
Les seuls blogues de littéraire qui roulent encore de la même façon, depuis des années, c'est d'une part, La plume et le poing, de Geneviève Blouin. Une auteure de la relève qui a décidé de vivre comme telle, à la maison, avec une jeune enfant à s'occuper. C'est la seule qui continue de publier régulièrement des billets fascinants et inspirants, à mon sens. D'une autre part, il y a ceux publiés sur le blogue Une doyenne, une sorcière et un caniche de deux auteurs québécoises (Mylène Gilbert-Dumas et Élisabeth Tremblay) bien encrées dans le milieu de l'édition du livre. Des billets fascinants et bien instructif sur le métier d'écrivain - sans entrer dans les détails de leurs vies d'auteure/écrivaine propres. 

Moi je poursuis ce projet virtuel, parce que la vie est un long fleuve tranquille avec tantôt des tempêtes, tantôt des remous, et que j'aime les exposer et les cerner avec vous, chers lecteurs.


Note : Il y a sûrement plein d'autres blogues dont je ne fais pas l'éloge, parce que 1) je ne les connais pas et donc 2a) je ne les lis pas OU 2b) je ne les lis plus. Et si c'est parce que je ne les lis plus, c'est simplement parce que leurs sujets ne m'intéressent plus. 3) Il y en a que je ne mentionne pas aussi parce que je les lis, mais rarement. Mes exemples sont parmi les plus représentatifs de mes lectures virtuelles actuelles. 


J'expose ma petite conclusion suite à ce billet ci-dessus qui a fait écho chez quelques collègues blogueurs : Un billet dans le vent! :) (Ce dernier billet est séparé en trois parties. La seconde partie pourrait aussi vous intéresser, puisque je fais le constat que je ne pourrais pas me présenter à Boréal Spécial Mont-Laurier. :/ )

2 commentaires:

  1. C'est vrai que c'est plutôt mort ces temps-ci.

    RépondreEffacer
  2. Oh! Patrice, désolée, j'avais oublié le tien (ton blogue). Mais comme il ne fait pas partie de la liste des tous premiers blogues que je lisais depuis le commencement de celui, je n'y ai donc pas pensé.

    Pour savoir desquels je parle : http://toutensyreeni.blogspot.ca/2014/07/discutons-nostalgie-entre-blogueurs.html

    Par ailleurs, comment savoir si cet arrêt en commun sera un arrêt à long terme ou une pause pour mieux repartir?

    De plus, depuis que j'ai récupéré Internet chez moi, je sais pertinemment que j'oeuvre trop pour Tout en Syreeni, au lieu de vaquer à des projets d'écriture de fiction qui m'attendent. :-S (Comme cela semble être le cas pour Miss Lauzon - voir son billet « Des nouvelles »)

    Merci pour le commentaire!

    RépondreEffacer

Formulez un ajout, un commentaire, une suggestion, un encouragement, une critique, tant que ce mot soit respectueux et écrit dans un bon français.

Tout écrit hors de ces consignes ne seront pas publié.

Merci de votre attention.