Bio

Femme de lettres, artiste visuelle et conceptrice, chroniqueuse culturelle passionnée de la vie/du vivant, promotrice d'événements, de moments mémorables ou anecdotiques, émerveillée par les richesses artistiques de son Québec natal.




« Tout le monde peut trébucher, se fourvoyer, sans être perdu pour autant » - Professeur Charles Xavier

« Les êtres d'exception ne respectent pas les règles. Ce sont eux qui les réécrivent » - Katniss Everdeen

« Qui ne dit mot, consent » - Proverbe

« La vie d'un individu a un sens seulement si elle contribue à rendre la vie de tous les êtres vivants plus noble et plus belle » - Albert Einstein

« Le temps est sans importance. Seule la vie est importante » - Le 5e Élément

« La victoire à plusieurs pères, mais la défaite est orpheline » - Anonyme

« En garde, si tu ne te rends pas à Lagardère, Lagardère ira à toi !» - Le Bossu

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

¤ Horaire des parutions ¤

« Deux billets par semaine. Généralement le mardi, vers midi et le vendredi, en soirée. »

Merci de votre attention.

Crédits

Les différents intitulés de mes gadgets/textes informatifs ont été créé comme logo à l'aide du site générateur de logo Cooltext.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

vendredi 15 avril 2016

Ma curieuse aventure liée à l'exposition « Dreams to remember »

J'ai vécu une histoire étrange liée à cette exposition, qui était offerte dans un studio du fameux édifice d'ateliers d'artistes 5445 avenue de Gaspé dans le Mile-End. Une exposition d'une seule soirée (entre 17h et 23h) au début de ce mois-ci. 

L'affiche promotionnelle de l'exposition en question. 

Au commencement, je tombe par hasard sur une annonce proposant cette exposition éphémère grâce au partage-FB d'une collègue artiste. Je n'en connais à ce moment-là que l'adresse et la gratuité*. Aucune idée du thème. Toutes les propositions semblaient être les bienvenues, la date de tombée prévue pour dans un mois. Je réfléchis à ma situation : suis-je suffisamment prête pour soumettre un porte-folio à pareil endroit? 

Au cours des semaines suivantes, j'élabore – pour mon nouveau porte-folio virtuel - ma trop courte liste d'expositions auxquelles j'avais déjà participé. Évidemment que j'aimerais retenter l'expérience. Il existe sûrement beaucoup de petits univers artistiques que je ne connais pas encore et voilà que l'idée de tâter le terrain en essayant cet événement-là s'éveille en moi. 

Je prépare donc mon dossier, du moins, rassemble ce que je peux, poursuis également deux ou trois dessins qui pourraient aussi s'y retrouver. 

*Habituellement, les galeries et autres lieux d'exposition demandent soit un montant pour avoir accès à la salle d'exposition, soit une cote sur chacune des œuvres vendues dans le cadre de l'événement. Dans cette situation-ci, tout était gratuit! Une extrême rareté à mon sens. 


Arrêt abrupt de l'appel de dossiers

À peu près une semaine plus tard, à une semaine de l'échéance, j'apprends que la date de tombée avait été reculée, voire abandonnée! Comme ça, sans prévenir? Et l'organisation qui présentait déjà la liste des participants! J'en étais renversée. Sur leur page FB, je constatais que comme beaucoup de visiteurs, je n'étais pas la seule à être hébétée par la situation ni à la considérer comme non professionnelle. 
1) À nul moment, il n'était indiqué que l'appel de dossiers était du type « Premier arrivé, premier servi! » L'organisation donnait réellement l'impression qu'il s'agissait d'une sorte de concours – à qui mériterait la place gratuite! Pour les meilleurs dossiers joual vert! 
2) Reculer comme ça la date de fin d'appel de dossiers en prétextant en avoir assez reçu fait mal paraît en titi l'organisation, et invite les intéressés à trouver opportunités ailleurs. 
3) Pourquoi ne pas s'excuser de la méprise ou du manque de rodage de leur appel de dossiers au lieu de proclamer « Mais nous ne voyons pas pourquoi vous dites (les commentateurs Facebookiens) que notre démarche n'est pas professionnelle? Vous exagérez là! » En plus de manquer de professionnalisme, l'organisation témoigne d'un manque d'égards envers sa clientèle cible (les artistes et amateurs d'art) qui, pour cette dernière, avait préféré lui répondre : « Si vous agissez ainsi avec nous, sachez que nous ne remettrons plus les pieds ici! 
Dans tous les cas, ce sont les points que j'avais relevés et appris de cette aventure. 


Au-delà de l'indignation générale

D'après la description FB de l'exposition, celle-ci semblait n'être que la deuxième dans cette veine pour l'organisation. Je comprends qu'on puisse manquer d'expériences ou de rodage, mais au point de nier ses lacunes, ah ça! c'est assez spécial.

Toutefois, contrairement aux « indignés », je ne suis pas arrêtée à ces piètres méthodes et je suis allée la visiter cette expo - histoire de savoir à quoi m'attendre si je retombe sur un appel de dossiers de leur part. 

Sur place, je n'étais demeurée que peu de temps. La pièce était toute petite. Dans les dix mètres de long par six mètres de large environ. Les oeuvres n'étaient accrochées qu'aux murs. Pas de paravents séparant l'espace. Pas de sculptures non plus. Enfin, pas ce à quoi j'entends être une sculpture. Il y avait bien un tableau-objet dans un coin (la seule oeuvre vraiment créative à mon avis - celle que vous voyez sur l'affiche promotionnelle). Les autres étaient surtout des peintures classiques (paysage, portrait) et des photographies. Rien de trash avec des... (Ah non! vous ne voulez pas le savoir. Vous n'avez qu'à lire les noms étranges de certains exposants d'Expozine, vous allez comprendre.) Bref! Dans l'ensemble, j'ai assez bien aimé. Malgré la petitesse de l'endroit, le peu d'oeuvres exposées, aucune n'étant venue vraiment me chercher (sauf celle proposant une série de photographie de personnes âgées) et surtout, le peu de liens que ces oeuvres avaient réellement entre elles.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Formulez un ajout, un commentaire, une suggestion, un encouragement, une critique, tant que ce mot soit respectueux et écrit dans un bon français.

Tout écrit hors de ces consignes ne seront pas publié.

Merci de votre attention.