Bio

Femme de lettres, artiste visuelle et conceptrice, chroniqueuse culturelle passionnée de la vie/du vivant, promotrice d'événements, de moments mémorables ou anecdotiques, émerveillée par les richesses artistiques de son Québec natal.




« Tout le monde peut trébucher, se fourvoyer, sans être perdu pour autant » - Professeur Charles Xavier

« Les êtres d'exception ne respectent pas les règles. Ce sont eux qui les réécrivent » - Katniss Everdeen

« Qui ne dit mot, consent » - Proverbe

« La vie d'un individu a un sens seulement si elle contribue à rendre la vie de tous les êtres vivants plus noble et plus belle » - Albert Einstein

« Le temps est sans importance. Seule la vie est importante » - Le 5e Élément

« La victoire à plusieurs pères, mais la défaite est orpheline » - Anonyme

« En garde, si tu ne te rends pas à Lagardère, Lagardère ira à toi !» - Le Bossu

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

¤ Horaire des parutions ¤

« Deux billets par semaine. Généralement le mardi, vers midi et le vendredi, en soirée. »

Merci de votre attention.

Crédits

Les différents intitulés de mes gadgets/textes informatifs ont été créé comme logo à l'aide du site générateur de logo Cooltext.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

vendredi 29 avril 2016

L'isolement d'Internet (1) - Faits vécus

Il y a à peine cinq mois, je me considérais coupée du monde, parce que je n'avais pas l'Internet à domicile. Je m'arrangeais pour mes communications virtuelles. J'écrivais mes courriels d'avance, prêt à être envoyé une fois devant un poste d'ordinateur avec Internet. Or, il m'était impossible de rejoindre tout le monde de cette façon. De ce fait, mes correspondances faisaient dur. Parfois, je prenais un mois avant de répondre! O.O


C'est vraiment un privilège d'avoir accès à Internet! 

Et la plupart du monde ne s'en rendent même pas compte!


Depuis que j'ai récupéré l'Internet, j'ai, à certains moments, la vague impression que la situation est pire qu'avant. Je me sens encore plus coupée du monde. Encore plus isolée. Ignorée même. 

Par exemple, l'an passé, j'avais tenté deux approches sur un même réseau professionnel virtuel. 

L'une auprès d'un gérant d'une entreprise (divisé en plusieurs succursales) offrant du service à la clientèle. Ma plateforme virtuelle m'indique que celui-ci aurait consulté mon profil. Il s'intéresse à ma candidature! (J'avais soumis un CV à cette entreprise le mois précédent) Je tente de « faire un suivi » - action suggérée fortement dans presque tous les centres d'emploi. Sur le réseau professionnel virtuel, je dois me « connecter » à ladite personne pour pouvoir communiquer avec elle, sans être restreinte par l'espace d'écriture, même si je ne l'ai jamais rencontrée en vraie. Est-ce que ma candidature vous intéresse? Il y a-t-il un moyen de vous rejoindre en succursale, en vrai? 

Résultat : jamais eu de nouvelles! Pfff! Il aurait nulle doute été préférable que je n'en ai eu mot, tant qu'à aboutir à pareille conclusion.


J'ai fini par effacer cette non-expérience de ma mémoire* 


L'autre approche est toute aussi similaire. Je me « connecte » poliment avec une personne d'un des milieux dans lesquels je désire vivoter, malgré que je ne l'ai jamais rencontré en vraie. Son profil est impressionnant. Un beau grand et long parcours... jusqu'à bâtir son propre commerce. J'aimerais en connaître les tenants, les bases. Comment y était-elle parvenue? Quels chemins eût-elle à emprunter? Réponse : négatif. Parce qu'elle est trop occupée? Parce qu'elle n'en voit pas l'intérêt? Parce que le compagnonnage n'est pas fait pour elle? Tout prétexte...

Je suis abandonnée dans le néant


J'ai retenté le coup avec une autre personne, cette année, pour arriver au même résultat. Alors, je me demande sérieusement À QUOI IL SERT ce réseau professionnel virtuel? Outre pour « rester en contact » avec nos collègues que nous aurions déjà rencontré en vrai. Et pour avoir des nouvelles d'entreprises qui offrent des services, des activités de réseautage et d'emplois


*Hormis pour vous, chers lecteurs. 

Internet apporte le sentiment de briser l'isolement

C'est un des aspects que je déteste avec Internet. Une fois sur deux, j'arrive à avoir une réponse – surtout quand je suis en quête d'un emploi. Ceux qui me répondent, je les considère comme sérieux. Ils croient aux liens qui peuvent se créer via cette plateforme et aux contacts avec l'univers que nous pouvons y réaliser. Les autres? Des fantômes... des fantômes d'eux-mêmes qui peinent à laisser trace dans cet univers singulier, parce qu'ils la laissent déjà abondamment dans la réalité physique. « Quel serait le but de s'éparpiller aussi dans cet monde virtuel? » pourraient-ils penser. :P 

Bref, depuis que j'y ai accès, j'admets être un peu trop souvent sur les réseaux sociaux. Est-ce que j'ai reçu des courriels? C'est quoi les nouvelles sur Facebook. Est-ce que mon correspondant de Québec ou celui, en France, m'a répondu? Est-ce que mes collègues blogueurs ont publié de nouveaux écrits? Etc. Or, je m'adapte, lentement, mais sûrement. Parfois, je me tanne moi-même a être aussi omniprésente. Ç'en est suffocant. Comme si je touchais, à présent, à l'autre extrême. Avant, ma non-présence virtuelle en direct, à cette heure, une présence parfois omnisciente. (Je me le permets parce que j'ai de nouvelles besognes qui nécessitent d'avoir l'Internet à domicile. Sans cela, je ne me le serais toujours pas permise.) 

>>>> Lisez aussi mon billet où j'expose mes réflexions sur cette problématique et mes suggestions de moyens pour s'en sortir. <<<<

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Formulez un ajout, un commentaire, une suggestion, un encouragement ou une critique, tant que ce mot soit respectueux et écrite dans un bon français.

Tout écrit hors de cette consigne n'aura pas de diffusion et sera supprimé.

Merci d'y porter attention.