Bio

Femme de lettres, artiste visuelle et conceptrice, chroniqueuse culturelle passionnée de la vie/du vivant, promotrice d'événements, de moments mémorables ou anecdotiques, émerveillée par les richesses artistiques de son Québec natal.




« Tout le monde peut trébucher, se fourvoyer, sans être perdu pour autant » - Professeur Charles Xavier

« Les êtres d'exception ne respectent pas les règles. Ce sont eux qui les réécrivent » - Katniss Everdeen

« Qui ne dit mot, consent » - Proverbe

« La vie d'un individu a un sens seulement si elle contribue à rendre la vie de tous les êtres vivants plus noble et plus belle » - Albert Einstein

« Le temps est sans importance. Seule la vie est importante » - Le 5e Élément

« La victoire à plusieurs pères, mais la défaite est orpheline » - Anonyme

« En garde, si tu ne te rends pas à Lagardère, Lagardère ira à toi !» - Le Bossu

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

¤ Horaire des parutions ¤

« Deux billets par semaine. Généralement le mardi, vers midi et le vendredi, en soirée. »

Merci de votre attention.

Crédits

Les différents intitulés de mes gadgets/textes informatifs ont été créé comme logo à l'aide du site générateur de logo Cooltext.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

jeudi 31 mars 2016

Le concept de ces nano-livres



Le contenu


En premier lieu, leurs historiettes. Les formats de cette série étant étroits, j’imaginai des récits courts (moins de 500 mots) que je baptisai « historiette ». Chacune porterait sur « l'histoire vraie » de chats. Des moments du quotidien, anodin, devenant extraordinaire. Surtout aux yeux des enfants. 

Résumé de chaque titre publié :


Chat plein d’amour 

L’histoire de ton ami chat (ami du lecteur/de la lectrice) qui a beaucoup d’amour à donner. Et voilà qu’il le donne à en perdre sa personne. Et voilà qu’il le retrouve. Toi seul sauras comment il le recouvre. 


Chats d’affaires 

Saviez-vous que les chats ont une double vie? Ils sont nos élèves, bien malgré nous. Ils s’élèvent de leurs propres façons, deviennent des maîtres de leur profession. Un sujet à démasquer, un sujet encore tabou. 


Chatte d’une mésaventure 

La petite Serencha attend au pied de la porte le moment idéal pour sortir de la maison. Non comme une fugitive, mais comme une petite chatonne très très curieuse. La Nature l’appelle. 




Mes historiettes, je les voulais simples et amusantes, qui jouent avec le sens des mots et la façon de les orthographier, en plus de les lier entre elles grâce au pouvoir de la rime. 


En deuxième lieu, pour leurs illustrations, je vous renvoie à ce billet (qui détaille davantage qu’ici). Chacune est pensée pour illustrer un concept ou un sujet précis, soit qui se définirait à elle seule une bonne partie du texte qui les accompagne. Parfois, je me suis inspirée de ces images pour écrire le texte, parfois du texte pour réaliser ces images.



« Chat plein d'amour » vu de face/haut et semi-ouvert



Une panoplie de « Chats d'affaires »!
(Effectivement, deux version existent...)



« Chatte d'une mésaventure » vu de face et fermé


Le contenant


En troisième lieu, leur allure. Pour mes premiers imprimés, j’imaginai une structure spécifique avec l’aide de mon logiciel de PAO (publication assistée par ordinateur) une façon de le présenter, de le monter. En gros : 

  • Pour « Chat plein d’amour », l’imprimé devait être plié de telle sorte qu’il semble contenir* 5 pages de fiction, 2 pages de crédits et 1 page-surprise. 

  • Pour « Chats d’affaires », un format plus classique, de 3 pages de fiction et 1 page-surprise. Ses crédits se retrouvent au dos de l’ouvrage. 

  • Pour « Chatte d’une mésaventure », un format imaginatif semblant contenir 4 pages de style « bédé » pour le texte de fiction, 1 page « régulière », 1 page de crédits et le 3/4 d’une page-surprise. 

*Je ne compte pas ici les deux pages de couverture. 


Pour les deux derniers titres, je ne m’avance pas à les décrire, leur apparence n’étant pas encore décidée. Seul leur titre déjà choisi vous donnera une petite idée de leur historiette à venir : « Chat pas d’âge » et « À hauteur de chat ». 



Projet final anticipé


Au bout du compte, chacun de mes nano-livres de la série « Chat » devrait se décliner en différents formats. Comme je n’ai fait aucune étude en graphisme ou en infographie, ce projet est pour moi un peu comme un projet pratique et autodidacte d’explorations. Tantôt pour son volet « contenu » (quel type d’images et de texte il contiendra, planification et réalisation de ceux-ci), tantôt pour son « contenant » (mise en page, type de pliage, présentation au public). Dans mon esprit, j’espérais apprendre de cette façon les bases de la PAO pour avoir la possibilité d’éventuellement publier un projet plus gros ou complexe. Comme je le mentionne dans mon texte d’introduction au projet inscrit sur « Chat plein d’amour ». 

Après deux ans et demi à y voir, je perçois le projet autrement. Dans l'avenir, j’espère réunir tous ses différents formats au même endroit, c’est-à-dire dans une publication plus soutenue : celui d’un album pour la jeunesse. Donc, son public* aura le choix entre la version « trésor » et la version plus classique, avec toutes mes historiettes réunies.


Les lierais-je entre elles? 

Demeureraient-elles séparées? 

Y ajouterais-je d’autres contenues : 

d’autres histoires ou d’autres illustrations? 


Pour le moment, la manière de présenter ces historiettes demeure en cours d’études. J’aspire bien sûr réaliser mes deux derniers titres avant de me lancer dans ce projet plus grand. Par ailleurs, je ne sais pas encore si je soumettrai mon projet final à un éditeur ou si je me lancerai dans un processus d’autopublication. Si je choisis cette option, j’essayerai le sociofinancement pour assurer la vitalité du projet. Or, si mon projet tombe entre les mains d’un éditeur, je ne dirais pas non. Travailler en équipe avec une personne qui s’y connaîtrait davantage que moi en publication pour la jeunesse serait également une option intéressante. - -


*Quand je dis son « public », je fais référence à un public hétéroclite, amateurs de chat, qui ont entre 4 ans et 100 ans. Le public de ma série « Chats » n’a pas d’âge, contrairement à un « album » qui est plus destiné pour la jeunesse.



Partie II de II 

Première partie de ce billet. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Formulez un ajout, un commentaire, une suggestion, un encouragement ou une critique, tant que ce mot soit respectueux et écrite dans un bon français.

Tout écrit hors de cette consigne n'aura pas de diffusion et sera supprimé.

Merci d'y porter attention.