Bio

Femme de lettres, artiste visuelle et conceptrice, chroniqueuse culturelle passionnée de la vie/du vivant, promotrice d'événements, de moments mémorables ou anecdotiques, émerveillée par les richesses artistiques de son Québec natal.




« Tout le monde peut trébucher, se fourvoyer, sans être perdu pour autant » - Professeur Charles Xavier

« Les êtres d'exception ne respectent pas les règles. Ce sont eux qui les réécrivent » - Katniss Everdeen

« Qui ne dit mot, consent » - Proverbe

« La vie d'un individu a un sens seulement si elle contribue à rendre la vie de tous les êtres vivants plus noble et plus belle » - Albert Einstein

« Le temps est sans importance. Seule la vie est importante » - Le 5e Élément

« La victoire à plusieurs pères, mais la défaite est orpheline » - Anonyme

« En garde, si tu ne te rends pas à Lagardère, Lagardère ira à toi !» - Le Bossu

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

¤ Horaire des parutions ¤

« Deux billets par semaine. Généralement le mardi, vers midi et le vendredi, en soirée. »

Merci de votre attention.

Crédits

Les différents intitulés de mes gadgets/textes informatifs ont été créé comme logo à l'aide du site générateur de logo Cooltext.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

vendredi 18 décembre 2015

Récupération pénible d'Internet

     Voilà! J'ai décidé de récupérer l'Internet chez moi. Là, j'en ai vraiment besoin. Je suis lasse de dépendre de l'Internet des autres. Et d'être en retard pour l'envoi de mes communications. Et d'effectuer des suivis - de très loin, finalement - pour les jobines que j'espère obtenir. Et de préparer des projets virtuels (blogue pour les EXGCQ et TeS, porte-folios virtuels, boutique sur Etsy...) qui nécessitent une attention minutieuse que je ne peux vraiment leur offrir à distance, faute de temps (je ne peux jamais rester de très longtemps), d'énergie et de manque de confort.
     Je me sens apte également à ne plus m'y perdre comme je l'avais déjà fait autrefois, en jouant à des jeux en lignes au lieu de me servir d'Internet de manière constructive (comme quand je publie des billets pour TeS!) J'ai appris ma leçon. (Ok. J'ai encore des tendances à la recherchite aiguë, mais qui ne l'a pas une fois avoir accédé à cet univers?)

Débuts de la mésaventure

     Je décide de tâter d'abord le terrain. J'veux rien savoir de la compagnie-fournisseur d'Internet que j'avais il y a deux ans. Ses employés sont tellement illuminés par elle, comme si celle-ci était un dieu. Peu importe ce qu'on leur dit, elle est le meilleur choix qu'on puisse faire! Ils sont complètement fous! On va l'appeler « la Laide Idole ». J'ai eu mon quota d'expériences et de problèmes, comme des milliers d'autres Québécois ont eu, avec elle.
     Sondage rapide auprès de camarades. Je fais mon choix - plusieurs s'offrent à moi. J'appelle. On dit que ma connexion sera effective une semaine plus tard. Ok. J'ai le temps de débroussailler le terrain avant son arrivée! ^^ Ladite journée, un technicien s'occupant de mon branchement à l'extérieur de la maison m'appelle pour me dire que c'est connecté. Un technicien de chez « la Laide Idole ». Donc, ma nouvelle compagnie fait affaire avec elle, en paternariat. O.o Misère, on ne s'en sort pas! D'accord, je l'accepte, tant que les prix demeurent les mêmes à long terme, c'est-à-dire aucune variation, ni de promotions déguisées!
     Le lendemain, je tente de me connecter. Ça ne marche pas. @_@ J'appelle ma nouvelle compagnie. On pense que c'est parce que mes fiches ne sont pas branchées dans les prises principales. Ok. Ça complique comment j'avais imaginé ça dans mon bureau, mais je m'arrange. Le temps passe. Toujours pas connectée. Je rappelle. J'pense que c'est le filage qui ne fonctionne pas correctement. Conclusion : on va avoir affaire avec la Laide Idole pour voir si c'est effectivement le cas. Eux autres me donnent un rendez-vous avec un technicien la semaine suivante. Ok. Ça va faire deux semaines là...* Faut être patient. Je compte préparer l'endroit, faire le ménage, etc. Mais oh!
     Le bonhomme arrive la journée même, en fin d'après-midi. Disons qu'on ne s'y attendait pas. Ok. Du calme. Même si c'est pas en ordre, on le fait entrer. Il regarde le filage, dit que tout est beau. Je lui raconte qu'un technicien de sa compagnie était pourtant passé, plus tôt dans la semaine. Il me dit que je rêve, que personne n'est passé, parce que dans son système (le répertoire des comptes clients), il n'y aurait pas eu de demande de fournir l'Internet à mon adresse. Quoi? Vous me dites que j'ai rêvé? C'est une blague?

*Juste prévenir que je ne peux pas être tout le temps chez moi pour y voir. C'est en partie pour cela que le problème a trainé.


L'explosion inattendue

     Ledit même technicien de chez la Laide Idole ajoute que s'il y a un problème, celui-ci viendrait que mon nouveau fournisseur... ouais, ouais..., et entame son baratin que sa compagnie est meilleure... Bla-bla-bla... Enfin... il n'a pas vraiment eu le temps de tout me dire, parce que... j'explose. Je lui rapporte l'immense impuissance que j'ai vécu par la faute de son employeur, la dernière fois où je m'étais offert son Internet et d'une manière tellement calme - je ne suis pas là pour l'envoyer promener - presque professionnel que j'en suis stupéfiée moi-même. Et le type ne s'y attendait pas non plus. C'était comme une boule en moi d'écœurements.
     Il comprend. Me dit précisément ce que je devrais dire à mon nouveau fournisseur, et quitte mon domicile, poliment. Eh misère! Je ne m'y attendais pas moi-même de déballer mon sac comme ça. X_X
     Je rappelle mon nouveau fournisseur. Et là, c'est long, parce que je tombe sur un technicien qui a de la parlotte, et tourne en rond, tourne... tourne... Enfin, on étudie pourquoi ça ne fonctionnerait pas. Après presque trois quarts d'heure, une étincelle illumine nos esprits : le problème serait relié à la ligne sèche!

La conclusion ou Après trois semaines d'attente...

     Le technicien-téléphoniste et moi se rendons compte que je suis connectée à la ligne sèche et non à la ligne téléphonique, comme je l'avais été, autrefois. Mon maigre savoir sur ce type de ligne se résume à ceci : je croyais que quand on demandait une connexion Internet, on était automatiquement connecté à la prise régulière - celle téléphonique. Et non pas à la ligne sèche. Je croyais que celle-ci demeurait « sèche » tant qu'on ne demandait pas de Téléphonie chez un fournisseur. Or, j'apprends que même s'il y a de la Téléphonie, la ligne sèche demeure toujours là. Elle ne « disparaît » pas. Ah bon. La faute revient donc - effectivement - à mon nouveau fournisseur ou plus tôt au répondant qui n'avait pas compris que je désirais me connecter sur la prise téléphonique qui est active et non pas sur la ligne sèche. Comme si c'était quelque chose que tout le monde savait! Ben moi, je ne le savais pas!


Récapitulons

1) Je demande un forfait début décembre. On me dit qu'un technicien passera la semaine prochaine pour un branchement.

3) Le branchement se fait, mais pas de connexion. Argumentations avec un technicien-téléphoniste de ma nouvelle compagnie.

4) J'achète des produits chez LaSource qui m'aideraient à arriver à mes fins. Tente de nouveau l'expérience. Ça ne marche toujours pas.

5) Venue du technicien de chez la Laide Idole. Nous sommes à la fin de la deuxième semaine d'attente. On me dit que j'ai rêvé la venue du premier technicien. X_x Puis, un technicien plus raisonnable, de ma nouvelle compagnie, aboutit à ce constat : je suis branchée sur la ligne sèche.

6) La semaine suivante - on est rendu au début de la troisième semaine d'attente -, j'appelle le Service à la clientèle pour leur faire-part de l'erreur.

7) On m'avise que la semaine suivante - début de la quatrième semaine d'attente -, un autre technicien passerait pour faire le branchement. Il me reste plus qu'à « attendre » encore, et à retourner les produits de LaSource dont, au final, je n'aurais pas besoin.


     Je suis patiente. Peut-être trop! Je sais que je ne pouvais pas être présente, tout le temps, pour faire le suivi de cette histoire. Nombre d'autres activités m'occupent. Mais quand même. Je ne m'attendais pas à ce qu'elle s'étire sur tout un mois! Toutefois, je ne suis pas « pressée » comme d'autres d'avoir le Net. J'suis arrivée à me débrouiller de ne pas l'avoir chez moi, pendant deux ou trois ans, je peux encore me débrouiller pendant un mois supplémentaire.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Formulez un ajout, un commentaire, une suggestion, un encouragement ou une critique, tant que ce mot soit respectueux et écrite dans un bon français.

Tout écrit hors de cette consigne n'aura pas de diffusion et sera supprimé.

Merci d'y porter attention.