Bio

Femme de lettres, artiste visuelle et conceptrice, chroniqueuse culturelle passionnée de la vie/du vivant, promotrice d'événements, de moments mémorables ou anecdotiques, émerveillée par les richesses artistiques de son Québec natal.




« Tout le monde peut trébucher, se fourvoyer, sans être perdu pour autant » - Professeur Charles Xavier

« Les êtres d'exception ne respectent pas les règles. Ce sont eux qui les réécrivent » - Katniss Everdeen

« Qui ne dit mot, consent » - Proverbe

« La vie d'un individu a un sens seulement si elle contribue à rendre la vie de tous les êtres vivants plus noble et plus belle » - Albert Einstein

« Le temps est sans importance. Seule la vie est importante » - Le 5e Élément

« La victoire à plusieurs pères, mais la défaite est orpheline » - Anonyme

« En garde, si tu ne te rends pas à Lagardère, Lagardère ira à toi !» - Le Bossu

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

¤ Horaire des parutions ¤

« Deux billets par semaine. Généralement le mardi, vers midi et le vendredi, en soirée. »

Merci de votre attention.

Crédits

Les différents intitulés de mes gadgets/textes informatifs ont été créé comme logo à l'aide du site générateur de logo Cooltext.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

dimanche 6 décembre 2015

Raison pour laquelle je suis demeurée discrète quant à ce qui est arrivé en France

     J'aimerais juste dire un petit mot concernant ce qui est arrivé en France, le mois passé. Ce fut vraiment quelque chose d'épouvantable, comme pour ce qui est arrivé aux États-Unis, en 2001. Je ne suis pas demeurée sans émotion quand j'ai appris l'ignoble nouvelle, à la télé et à la radio. Mais comme j'avais beaucoup d'espérance quant à Expozine, j'ai décidé de ne consacrer mes énergies et intérêts qu'à mes petits projets.
     Si je n'y avais pas fait « profil bas », je n'aurais pas eu toute ma tête et je serais arrivée au Salon à terre*. Et puis, je voulais vivre le moment présent. Comme tous les autres artisans. Comme tout travailleur devant retourner au travail, le lendemain et les jours suivants. Nous n'avions certainement pas tous le coeur, mais comme nous faisons partie d'un système fragile - s'il y a trop de personnes manquant en même temps, ouf! le système** pourrait s'écouler.
     Je suis donc allée au « travail » pour vivre le moment présent, avec mes pairs et mes clients.
     Ce ne furent que les jours suivants que j'appris l'ampleur de l'horreur (je sais qu'il y en a partout, de l'horreur, mais pas ou très peu dans des sociétés dite civilisée et modernes où la démocratie et la liberté d'être et de vivre librement en sont les fondements) et de la misère avec un nom*** qui régnait chez nos cousins français. Parce qu'elle est a un nom, cette misère et qu'il serait faux de dire le contraire. (Elle s'appelle « terrorisme ».) Plus nous l'appelons par son nom, moins elle nous fera peur, plus nous feront fort devant elle. Tel ce que nous avait proclamé Dumbledore à Harry Potter, à la suite de sa première rencontre physique avec l'assassin de ses parents.
« La peur d'un nom ne fait qu'accroître la peur de la chose elle-même. » p. 290.

*épuisée et démoralisée.

**Pensez ici au film Metropolis.





Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Formulez un ajout, un commentaire, une suggestion, un encouragement, une critique, tant que ce mot soit respectueux et écrit dans un bon français.

Tout écrit hors de ces consignes ne seront pas publié.

Merci de votre attention.