Bio

Femme de lettres, artiste visuelle et conceptrice, chroniqueuse culturelle passionnée de la vie/du vivant, promotrice d'événements, de moments mémorables ou anecdotiques, émerveillée par les richesses artistiques de son Québec natal.




« Tout le monde peut trébucher, se fourvoyer, sans être perdu pour autant » - Professeur Charles Xavier

« Les êtres d'exception ne respectent pas les règles. Ce sont eux qui les réécrivent » - Katniss Everdeen

« Qui ne dit mot, consent » - Proverbe

« La vie d'un individu a un sens seulement si elle contribue à rendre la vie de tous les êtres vivants plus noble et plus belle » - Albert Einstein

« Le temps est sans importance. Seule la vie est importante » - Le 5e Élément

« La victoire à plusieurs pères, mais la défaite est orpheline » - Anonyme

« En garde, si tu ne te rends pas à Lagardère, Lagardère ira à toi !» - Le Bossu

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

¤ Horaire des parutions ¤

« Deux billets par semaine. Généralement le mardi, vers midi et le vendredi, en soirée. »

Merci de votre attention.

Crédits

Les différents intitulés de mes gadgets/textes informatifs ont été créé comme logo à l'aide du site générateur de logo Cooltext.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

mardi 17 novembre 2015

Wooh! Quel EXPOZINE mes chers lecteurs!


Wow! Quel EXPOZINE! J'ai vraiment adoré. Et je reviendrais à coup sûr l'an prochain. Je tenterais d'annoncer ma présence bien en avance, mais c'est tellement long avant de recevoir la confirmation que je suis officiellement inscrite de la part des organisateurs. 

C'est LE salon! C'est MON salon! Haha! ;) J'ai bien fait de le dire dans mon précédent billet. Ok. Y'a eu beaucoup de temps morts... Toutefois, si nous demeurons patients, en tant qu'Exposant, la vie nous apporte ses surprises.

Ce n'est vraiment pas évident pour les visiteurs d'Expozine, tantôt des habitués, tantôt des p'tits nouveaux, de s'y retrouver. Il y avait plein de monde, surtout le dimanche, j'ai eu l'impression. Alors que, les dimanches, il est de coutume qu'ils soient plus sages, plus calmes. (En fait, j'avais l'impression d'être samedi, tellement il y avait de monde) 

La vue à ma droite
La vue à ma gauche
 Peut-être qu'une émission de radio ou de télé ou un article dans un journal (qui ne se trouve ni dans le JdeMtl, ni dans Le Devoir - j'ai regardé) a moussé l'intérêt pour cette année. Ou bien, c'est la promo des organisateurs d'Expozine qui a vraiment bien marché. Dans tous les cas, BRAVO! Ce fut la 14e édition de ce Salon, et je l'ai adoré. Surtout que j'ai fait des recettes (Yé!) et que j'ai rencontré encore du bien bon monde, autant pour mes voisins de table que pour mes visiteurs — ou découvreurs! À être à leur place, je crois bien que ce fut des coups de coeur qui les ont amené à ma table. Y'à tellement de choses à voir au Salon. C'est hallucinant! Et de toute sorte de manufactures. Parfois très amateur ou DIY comme on dit, d'autres plus professionnels, dignes de Salons du livre, d'autres encore, qui s'immiscent entre les deux, un peu comme mes projets, ce qui fait leur charme et leur originalité.

Plein de visiteurs curieux et enjoués

C'est pour cette raison que quand un visiteur arrive à ma table et scrute mes « petits précieux », je ne me gêne pas pour lui dire « Je vous espère une belle aventure ici » ou « d'agréables découvertes ». J'ai même eu un couple de visiteurs qui y était pour la première fois et était fort impressionné par tout ce qu'il y avait. L'homme du duo m'avait déclaré : « La créativité est ici! Nous n'avons plus besoin de la chercher. » et j'avais ajouté : « Vous avez raison. Le Salon du Livre de Montréal est conventionnel et très sobre, voire propret, comparé à ici ». Et ces deux-ci m'avaient lancé un regard entendu. (En plus, j'ai vraiment eu l'impression d'avoir été leur toute première exposante approchée! Ooh! Et ils s'étaient procuré un petit souvenir pour eux ou pour m'encourager.)

Une carte de visite pratique

Y'a un autre aspect qui a grandement contribué à mon succès, et c'est la présence de ma petite carte « professionnelle » d'artiste/auteure. C'est vraiment pratique de l'avoir sous la main. Quand les gens visitent les tables d'un petit Salon indépendant, leur position n'est pas clairement indiquée comme au Salon du Livre de Mtl. Ils doivent se promener ça et là, ne pas hésiter à se lancer à la découverte des oeuvres, puis de leurs créateurs, parce que la plupart se retrouvent vraiment derrière leur kiosque. Mais je crois que les visiteurs l'oublient. Ils n'ont de tête qu'à voir les petites oeuvres. Un peu comme dans un rêve. Et c'est à l'exposant d'aller les attraper! Tantôt, ils ne répondent que d'un sourire, tantôt ils s'intéressent vraiment au créateur de ces petits projets et, là, la conversation part. C'est mon moment préféré. Tantôt très court, tantôt plutôt long, mais nourrissant. C'est le moment d'être en contact avec mes clients ou admirateurs potentiels. S'ils ne sont pas décidés — parce qu'il y a trop de choix! —, ben, pour se souvenir de moi, je leur suggère d'emporter une petite carte. Qui sait, peut-être qu'un autre contact se fera, par internet ou quand mon kiosque se retrouvera dans une autre foire, à l'avenir?


Note : Étant donné la longueur de ce billet, j'ai décidé de le scinder. La suite, dans deux-trois jours. ^ ^

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Formulez un ajout, un commentaire, une suggestion, un encouragement, une critique, tant que ce mot soit respectueux et écrit dans un bon français.

Tout écrit hors de ces consignes ne seront pas publié.

Merci de votre attention.