Bio

Femme de lettres, artiste visuelle et conceptrice, chroniqueuse culturelle passionnée de la vie/du vivant, promotrice d'événements, de moments mémorables ou anecdotiques, émerveillée par les richesses artistiques de son Québec natal.




« Tout le monde peut trébucher, se fourvoyer, sans être perdu pour autant » - Professeur Charles Xavier

« Les êtres d'exception ne respectent pas les règles. Ce sont eux qui les réécrivent » - Katniss Everdeen

« Qui ne dit mot, consent » - Proverbe

« La vie d'un individu a un sens seulement si elle contribue à rendre la vie de tous les êtres vivants plus noble et plus belle » - Albert Einstein

« Le temps est sans importance. Seule la vie est importante » - Le 5e Élément

« La victoire à plusieurs pères, mais la défaite est orpheline » - Anonyme

« En garde, si tu ne te rends pas à Lagardère, Lagardère ira à toi !» - Le Bossu

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

¤ Horaire des parutions ¤

« Deux billets par semaine. Généralement le mardi, vers midi et le vendredi, en soirée. »

Merci de votre attention.

Crédits

Les différents intitulés de mes gadgets/textes informatifs ont été créé comme logo à l'aide du site générateur de logo Cooltext.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

samedi 4 juillet 2015

Tout en Syreeni, un blogue en constante évolution

Voilà un billet que j'avais préparé il y a plus de trois mois. Des modifications avaient été effectuées sur Tout en Syreeni sans vous les prévenir. Comme quoi sa vie suit son cours comme si de rien n'était. Je fais irruption dans ce cours, un bref moment, histoire de vous présenter les différents éléments que je vous avais passés sous silence.


Une photo de votre chroniqueuse ^ ^
Le petit Je-ne-sais-quoi qui manquait à ce blogue. Vous l'avez sûrement remarqué depuis l'temps! Un cliché plus près de mes aspirations. (Le cliché d'avant, avec ma célébrissime perruque mauve, faisait trop Cosplay à mon goût.) Voici la femme de lettres à l'esprit libre, passionnée de la vie, de la musique, du spectacle, du cinéma, des arts visuels, aimant danser, s'amuser et rire.
 

Problème identitaire
Depuis mon Salon du Disque et des Arts Underground de Mtl, j'ai appris que certains de mes lecteurs n'étaient pas au courant de mes activités. Pas directement. Que ces mêmes activités ne se révélaient pas toujours clairement! Même si, pour moi, elles me paraissent évidentes, ça ne signifie pas pour autant qu'elles le soient vraiment dans la tête des autres. Personne, sauf avis contraire, n'est capable de lire dans notre tête. :-o

Voilà une petite récapitulation de ces activités :

1— Dans la section Pages située au-dessous du descriptif global de mon blogue, vous y trouverez le Précis de mes écrits. Cette section regroupe une liste exhaustive de toutes mes publications. Que ce soit en collaboration ou à compte d'auto-éditrice.

2— La section Contact vous fournit les manières de me contacter.

3— Les sections Dossier de presse de l'Artiste et Dossier de presse de l'Écrivaine/Éditrice ne sont encore qu'à leurs débuts. Il faut un début à tout, non?

4— Ma Galerie virtuelle ne présente que quelques exemples de mes créations d'arts visuels. Pour les voir dans leur ensemble, je vous convie de visiter mon porte-folio virtuel sur Flickr. Vous y trouverez, entre autres, un album dans lequel sont regroupés des clichés des produits que j'avais présentés lors de mes dernières foires. Pratique pour ceux et celles qui étaient dans l'impossibilité de s'y présenter. Ou juste pour découvrir un peu plus mes habiletés.

5— La section Me suivre renvoie vers tous les autres endroits sur les web où vous pouvez rencontrer des éléments de mon travail : d'autres plateformes de diffusion, des profils d'artisane et d'écrivaine, une galerie virtuelle de mon art, etc.


Problème identitaire d'un autre ordre
De plus, si je prends la place d'un internaute qui découvre mon blogue, mais qui n'a aucune idée de qui je suis (ce qui est sûrement arrivé à ce journaliste), il devra fouiller ici et là pour trouver des informations bibliographiques sur mon art, parce que je les lui offre indirectement. Mal pensé! Voilà, à présent, un petit résumé de ma personnalité! Regardez en dessous du cliché de votre chroniqueuse!


Importance des droits d'auteurs
Ce même journaliste, qui avait rapporté mes activités dans un article du Journal Métro en mars dernier, avait commis, à mon sens, une grosse erreur : celle de ne pas avoir cité ses sources! Réaliser qu'il ait cru bon de reprendre mot à mot mes propres dires comme s'ils avaient été les siens m'a donné une sacrée une leçon. Soit de ne pas laisser ce symbole © hors de vue comme il l'était auparavant.


Importance d'un français de qualité
Je suis une femme de lettres qui tient beaucoup à sa langue française*. Soyez assuré que quand j'emploie les mots « blogue », « fantaisie » ou « table ronde** », ce sont les mots officiels de ma langue et non pas les anglicismes que mes contemporains ne cessent de parsemer dans leurs écrits, voire leurs dires. Si j'use d'anglicismes, c'est bien que parfois il m'arrive de parler chiac, malgré que je n'ai aucune ascendance acadienne. Une vieille habitude. Les mots anglophones que je glisserais dans mes écrits seront placés en italique. Je ne désire surtout pas qu'on associe ma façon d'écrire à notre ancien premier ministre du Québec, incapable lui-même de donner l'exemple.


Déclinaisons d'un texte
Il m'arrive d'écrire beaucoup et de préparer mes écrits avant de les diffuser ici. J'ai un blogue. Un espace personnel où je peux avancer beaucoup de points de vues, de réflexions, d'idées. Si mes billets dépassent 500 mots, c'est parce qu'il ne s'agit pas de billets, mais d'un article sur un produit culturel ou un enjeu de société, un texte de fiction***, un texte réflexif ou une chronique où j'y étale différentes informations, comme à cette heure, concernant ce blogue. Soyez-en averti!


Voilà! Ça en fait des nouveautés! O.O Or, elles n'étaient pas les seules. Il y en a d'autres à venir. Je vous les présenterais officiellement à la fin de la session estivale. Pour l'heure, contente d'avoir enfin publié ce billet et que l'accès à mon univers Tout en Syreeni soit plus compréhensible.



*Désolée si parfois vous notez des erreurs. J'essaie de me corriger du mieux que je peux. Or, il m'arrive de publier trop vite un billet : la structure de mes phrases ne tient pas ou des coquilles y apparaissent. Pardonnez-moi.
**En anglais, ces mots deviennent « blog », « fantasy » (littérature alliant merveilleux et fantastique), « panel ».
***Vous trouverez très rarement cette sorte d'écrit ici. Une fois publié sur le net, le texte de fiction n'est plus utilisable. Il n'est plus considéré comme un inédit par les institutions. Un auteur se retrouve dans un cul-de-sac à en publier trop ici. À moins que cela ne soit son objectif. Objectif qui n'est pas le mien. J'adore les publications imprimées. J'en rêve... :o)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Formulez un ajout, un commentaire, une suggestion, un encouragement ou une critique, tant que ce mot soit respectueux et écrite dans un bon français.

Tout écrit hors de cette consigne n'aura pas de diffusion et sera supprimé.

Merci d'y porter attention.