Bio

Femme de lettres, artiste visuelle et conceptrice, chroniqueuse culturelle passionnée de la vie/du vivant, promotrice d'événements, de moments mémorables ou anecdotiques, émerveillée par les richesses artistiques de son Québec natal.




« Tout le monde peut trébucher, se fourvoyer, sans être perdu pour autant » - Professeur Charles Xavier

« Les êtres d'exception ne respectent pas les règles. Ce sont eux qui les réécrivent » - Katniss Everdeen

« Qui ne dit mot, consent » - Proverbe

« La vie d'un individu a un sens seulement si elle contribue à rendre la vie de tous les êtres vivants plus noble et plus belle » - Albert Einstein

« Le temps est sans importance. Seule la vie est importante » - Le 5e Élément

« La victoire à plusieurs pères, mais la défaite est orpheline » - Anonyme

« En garde, si tu ne te rends pas à Lagardère, Lagardère ira à toi !» - Le Bossu

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

¤ Horaire des parutions ¤

« Deux billets par semaine. Généralement le mardi, vers midi et le vendredi, en soirée. »

Merci de votre attention.

Crédits

Les différents intitulés de mes gadgets/textes informatifs ont été créé comme logo à l'aide du site générateur de logo Cooltext.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

jeudi 19 mars 2015

Mon grand retour freiné - Partie I

Depuis le début de l'année, j'évalue mes possibilités de grand retour en tant qu'auteure de fiction et de critiques cinéma. Je regarde sans hésiter du côté de Brins d'Éternité qui m'avait autrefois permise de développer mes habiletés pour la rédaction de critiques. Je suis parvenue à en publier cinq dont je suis fière et avec lesquelles j'ai appris beaucoup (pour leur écriture et sur l'univers cinématographique). Mais voilà que le nouvel article que je préparai pour ma revue chérie ne pourra plus lui être destiné. :-( 
Je l'avais entamé avant de demander à l'un de ses éditeurs si je pouvais la leur soumettre, pour être sûr de mon coup et de mon choix filmique. Je suis tombée en amour avec mon nouveau film (plus que ce que je croyais au départ ^-^) - comme j'aime l'être pour chacune de ces critiques!!! J'ai une manière particulière de les rédiger. À l’instar de mes collègues qui analysent des oeuvres littéraires, j'en retire les bons côtés (ex. qualité visuelle, jeu d'acteurs), les moins bons côtés (ex. cohérences des idées) et raconte son imaginaire et ses symboliques. J'adore les écrire de cette façon. Les journalistes-critiques de cinéma ne se donnent pas souvent la peine de pousser aussi loin (sauf ceux anglophones, qui proviennent de France, et les journaux indépendants.)

Apparemment, en 2015, il y aurait des équipes différentes pour chacune des sections de la revue (Brins d'Éternité) et chacune serait devenue une entité à part entière. Et il n'accepterait désormais que des écrits sur la littérature. Ohh! 


Avant de recevoir pareille réponse, j'avais également zieuté du côté de la nouvelle mouture du fanzine Clair-Obscur. On m'avait rapporté (en octobre) le besoin de nouveaux collaborateurs. Pourquoi ne pas m'y essayer? Dans ma tête, le plan suivant s'édifiait : je soumets ma critique traditionnelle à Brins, et j'en soumets une autre à Clair-Obscur avec un film plus adapté à leur projet. Je demande des détails pour savoir comment on procède avec eux et m'aperçois tout de suite que ce n'est pas la même équipe. C'est drôlement long avant d'avoir une réponse. J'écris à Brins. Le jour même, on me répond. J'écris à Clair-Obscur, on me répond cinq semaines plus tard. :-S

Si je ne peux plus proposer ma critique à Brins, pourrais-je la proposer à Clair-Obscur? Je n'en suis pas certaine. Mon film n'est pas un film d'horreur en tant que tel. Il contient certes des scènes horrifiques, mais ce n'est pas son but principal. Il s'étend sur le surnaturel et l'étrange. Bien que le fanzine affirme ne s’investir que dans l'horreur ET à l'étrange. Avec les billets qu'il publie périodiquement sur son blogue/site, j'ai l'impression que celui-ci ne s’investit que dans l'horreur, et l'horreur de l'horreur (sans finesse, sans accords, ) et leur « étrange » n'est qu'un phénomène qui en fait partie naturellement, et non pas un attrait qui pourrait s'en distinguer. 

À présent, j'hésite quant à ma critique... 



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Formulez un ajout, un commentaire, une suggestion, un encouragement, une critique, tant que ce mot soit respectueux et écrit dans un bon français.

Tout écrit hors de ces consignes ne seront pas publié.

Merci de votre attention.