Bio

Femme de lettres, artiste visuelle et conceptrice, chroniqueuse culturelle passionnée de la vie/du vivant, promotrice d'événements, de moments mémorables ou anecdotiques, émerveillée par les richesses artistiques de son Québec natal.




« Tout le monde peut trébucher, se fourvoyer, sans être perdu pour autant » - Professeur Charles Xavier

« Les êtres d'exception ne respectent pas les règles. Ce sont eux qui les réécrivent » - Katniss Everdeen

« Qui ne dit mot, consent » - Proverbe

« La vie d'un individu a un sens seulement si elle contribue à rendre la vie de tous les êtres vivants plus noble et plus belle » - Albert Einstein

« Le temps est sans importance. Seule la vie est importante » - Le 5e Élément

« La victoire à plusieurs pères, mais la défaite est orpheline » - Anonyme

« En garde, si tu ne te rends pas à Lagardère, Lagardère ira à toi !» - Le Bossu

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

¤ Horaire des parutions ¤

« Deux billets par semaine. Généralement le mardi, vers midi et le vendredi, en soirée. »

Merci de votre attention.

Crédits

Les différents intitulés de mes gadgets/textes informatifs ont été créé comme logo à l'aide du site générateur de logo Cooltext.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

dimanche 15 mars 2015

Mes coups de coeur du SDAUM 2015

En plus d'avoir été exposante à cet événement, j'ai eu le loisir de visiter et découvrir plusieurs des kiosques de mes collègues, lorsque je trouvais un bout de temps libre. Cependant, je n'ai pas eu dans la tête l'idée, comme au dernier Expozine, de prendre des clichés de mes kiosques coups de coeur. J'avais seulement noté leurs noms, vite vite, avant que je ne les oublie :

Mathieu Bellemare et les productions Molotov

Certains de ces noms m'étaient déjà connus, d'autres étaient un mystère. Chacun de leur représentant me vendait leur salade à leur façon (ex. en bonne camaraderie, en échangeant un regard jovial, en se saluant...)

Voici leurs descriptions et mes appréciations :

Jardin Mécanique est un groupe de musiciens et chanteurs de rock burlesque. En concert, chacun serait revêtu d'un costume clownesque et jouerait un personnage loufoque. Hors concert, leur premier et deuxième album (La sinistre histoire du théâtre tintamarre Épisode 1 et 2) nous sont accessibles chez les disquaires et dans les bibliothèques. J'avais entendu parler du groupe par l'intermédiaire du blogue d'Ariane Gélinas — dont le compagnon a déjà était un membre de ce collectif. Mon intérêt à leur endroit n'avait jusque-là été que d'ordre culturel, c'est-à-dire que je ne m'y étais pas intéressée plus personnellement. Après m'être entretenue avec l'un des exposants (Sylvain de Carufel), ma curiosité a été piquée. :p)

En parcourant le Salon dimanche matin — avant sa réouverture officielle —, j'ai arrêté mes pas devant le kiosque d'une dame âgée, au maquillage prononcé, habillée comme une flibustière. Son nom d'artiste visuelle était « Mayane » et je n'avais pu résister à l'envie d'étudier ses oeuvres picturales contenant toutes la couleur mauve. Ma couleur fétiche! Son kiosque présentait sensiblement les mêmes produits que moi, soit de petits imprimés, des aimants, des cartes, des carnets, des affiches de son art — des reproductions de ses peintures acryliques ou des aquarelles rappelant des nuages ou l'atmosphère céleste. Vraiment très jolie. De plus, l'artiste me laissa entendre qu'elle avait fondé une petite maison d'édition (Les éditions Oz) et y offrait des livres illustrés pour les enfants.

RÉFLEXIONS : À l'entendre et comprendre combien de concepteurs ont dans l'idée de fonder des maisons d'édition, j'en arrive à la conclusion suivante : pourquoi ne pas tous les réunir, ces petits éditeurs, pour former une coopérative de Maison d'édition? Une sorte d'association à tous pourrait s'entraider et se promouvoir, sans échouer presque à coup sûr, parce que leur projet demeurerait trop petit, trop éloigné, trop inconnu pour tous les potentiels lecteurs-acheteurs-intéressés. Parce qu'une petite maison d'édition (ou à compte d'auteur) a tendance à demeurer petite si elle ne se trouve pas de moyens de se développer à long terme, entre autres, pour ne pas tomber dans l'oubli.

Une maison d'édition moins obscure était également sur place. J'estime qu'elle était la plus grosse du Salon, sauf avis contraire, soit Les Six Brumes de la Société secrète inc. qui compte une bonne dizaine d'années d'existence. Un exemple de persévérance! L'éditeur était également présent, à ce même Salon, l'an passé. J'ai décidé de mentionner cet éditeur, parce que la vue de sa table et de ses produits m'avait émerveillée. Que de couleurs, que de variétés de produits littéraires!

RÉFLEXIONS : Cette Maison d'édition commence à devenir franchement grosse et c'est, un peu, vers quoi une petite maison d'édition doit tendre. Vers de l'expansion, de l'ouverture d'esprit, de la confiance et de la solidarité. À noter que c'est à cet endroit que fut publiée l'Anthologie 10 ans d'Éternité que je m'étais procurée lors de leur gros lancement quintuple (en octobre dernier), parce que j'ai toujours cru en ce projet (le fanzine Brins d'Éternité). Et j'avais bien raison d'y croire. Le beau fanzine est devenu une revue très professionnelle et distingué. Bravo!

Il y avait le kiosque de Lora Zepam, non loin du mien, que je pouvais observer de mon siège durant mes temps morts. (Ah ah! Je te surveille, Dame aux chats! ;-) ) Elle fut ma toute première cliente à oser acquérir un de mes projets en Pâte à Sel! (Disons que si vous aviez été là, vous m'auriez vue exécuter une petite danse à la mini-Groot (perso du film The Gardian of the galaxy). hihi! C'était ma façon de fêter! :-D -V)

La présence d'un kiosque pour les Éditions Katharsis m'a surprise! Je n'avais découvert cet éditeur québécois de Jeux de table que tout récemment (tout au début du festival Montréal Joue) et je voyais leur visage rayonnant et un peu euphorique de leurs exposants. Ces derniers attendaient patiemment leurs visiteurs et future clientèle. Ma première impression fut : « Eh ben! C'est la première fois en sept ans de visite des petites foires que je vois un kiosque d'éditeur de Jeux de table! Ces créateurs-là sont des pionniers. Vivement que mon compagnon se grouille les fesses pour terminer ses projets de jeux de société, demande une table à ce Salon et insiste pour être positionné drette devant la leur! Nous allons voir qui offrira les meilleures idées de produits culturels et d'amusements! » lol

Mel's Earring appartient à une jeune gérante d'un café montréalais, passionnée d'arts visuels indépendants (une fervente adepte de la galerie Fresh Paint), sympathique et souriante. Impossible de ne pas en parler, puisqu'elle avait été ma voisine immédiate de table durant mes deux journées de Salon. Mélanie Renaud, l'initiatrice du projet, offrait dans son kiosque de jolis pendants d'oreilles de toute sorte. Un petit mot, donc, sur ses créations. Jolis, simples, tantôt traditionnels, tantôt excentriques (mention sur ses pendants d'oreilles confectionnés à partir de capsules de bouteilles de bière!), de taille et de couleurs variées.

Devant nos kiosques respectifs (le mien et celui de Mélanie Renaud) s'établissait le kiosque de The Lonely pixel. Quel kiosque! D'abord, sa présentation poussée et étendue m'impressionne chaque fois que je le retrouve sur mon chemin — car ce n'est pas la première fois que je rencontre ce kiosque (je l'avais déjà remarqué lors de la foire Etsy Fait au Canada
en septembre 2014 et lors d'autres SDAUM). Ensuite, quel plaisir pour les yeux de découvrir toutes ces petites merveilles d'imprimés de Monsieurs-Chats et de Monsieurs-Chiens (photo-montage impeccable de ces animaux en habits d’instigués), sous forme de reproductions, d'aimants, de cartes de souhaits, d'affiches, des pendentifs, des recouvres oreillers, etc. Oh! oh! Disons que j'avais de la concurrence... même si mes produits sur les chats et les siens sont pas mal différents. =B-P

Mon kiosque Coup de coeur (LE KIOSQUE coup de coeur de Jardin Mécanique également!) a été celui de Mathieu Bellemare. Wow! Quel concept! Quelle originalité! Nous avions affaire en même temps à un groupe de musiciens-chanteurs et aux artisans-éditeurs d'un livre-conte musical! Quand on parle de polyvalence, voilà le résultat! On se retrouve devant des hommes-orchestres ou des artistes multidisciplinaires dans une seule même société. Le livre-disque que ces créateurs ont publié s'intitule : « Chants des marais et des morts ». Il comprend une dizaine de chansons, chacune illustrée par cinq à six dessins, dont les paroles correspondent au récit (le texte). Donc, on peut à la fois lire son histoire, comme un livre régulier, ou suivre sa lecture par l'entremise des chansons audio ou, encore, se laisser bercer par le volet livre audio et les pièces musicales qu'il renferme. Je suppose que le projet se destine à une jeune clientèle, leurs parents, bien sûr, et toutes personnes à l'imaginaire débordant qui aiment le drame, les mondes insolites, surnaturels et uniques.


Somme toute, un Salon avec bien des nouveautés et secrets bien gardés, des projets audacieux, créatif et ingénieux, bons à déterrer, explorer et saluer de temps en temps. =oD

5 commentaires:

  1. Petite précision : Frédérick "était" l'un des membres de Jardin Mécanique ;)

    RépondreEffacer
  2. Ah ben! Ce n'est pas ce que m'avait laissé entendre Sylvain. Je me corrigerai.

    RépondreEffacer
  3. Peut-être parce qu'il a joué du clavier sur l'une des pièces du dernier album (et qu'il est resté amis avec les membres du groupe). Mais Frédérick n'est plus dans Jardin Mécanique depuis 2010 ;)

    RépondreEffacer
  4. Ok. En tout cas, il semble y avoir contribué (même si ce ne fut que pour une fois) !

    RépondreEffacer
  5. Au fait, merci pour ton commentaire (même si c'était plus un mot d'ordre qu'un véritable commentaire). Tu es la troisième personne parmi mes lecteurs qui osent ajouter un mot. C'est apprécié. :-)

    RépondreEffacer

Formulez un ajout, un commentaire, une suggestion, un encouragement, une critique, tant que ce mot soit respectueux et écrit dans un bon français.

Tout écrit hors de ces consignes ne seront pas publié.

Merci de votre attention.