Bio

Femme de lettres, artiste visuelle et conceptrice, chroniqueuse culturelle passionnée de la vie/du vivant, promotrice d'événements, de moments mémorables ou anecdotiques, émerveillée par les richesses artistiques de son Québec natal.




« Tout le monde peut trébucher, se fourvoyer, sans être perdu pour autant » - Professeur Charles Xavier

« Les êtres d'exception ne respectent pas les règles. Ce sont eux qui les réécrivent » - Katniss Everdeen

« Qui ne dit mot, consent » - Proverbe

« La vie d'un individu a un sens seulement si elle contribue à rendre la vie de tous les êtres vivants plus noble et plus belle » - Albert Einstein

« Le temps est sans importance. Seule la vie est importante » - Le 5e Élément

« La victoire à plusieurs pères, mais la défaite est orpheline » - Anonyme

« En garde, si tu ne te rends pas à Lagardère, Lagardère ira à toi !» - Le Bossu

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

¤ Horaire des parutions ¤

« Deux billets par semaine. Généralement le mardi, vers midi et le vendredi, en soirée. »

Merci de votre attention.

Crédits

Les différents intitulés de mes gadgets/textes informatifs ont été créé comme logo à l'aide du site générateur de logo Cooltext.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

mardi 3 février 2015

Me voilà entrepreneure!

Après un automne chargé en émotion et avoir trop stressée pour les mauvaises raisons, j'ai décidé, pour la première fois de mon existence de ne pas suivre de cours pour une saison (ou plus). Ça a sûrement l'air normal, voire anodin, pour plusieurs d'entre vous. Mais pour moi, les études constituaient un rythme de vie auquel j'ai adhéré et qui m'a habitée longuement. Voir d'autres horizons m'était possible, bien que j'ai dû constater que je n'y parvenais pas adéquatement en ayant la tête à plus d'un endroit à la fois. Et les études ont toujours fini par prendre le dessus. Mes cours universitaires finissaient toujours par être une priorité. Même à l'égard de l'emploi. Alors, qu'en principe, ça devrait être le contraire, non? L'emploi, avant l'école. Arrivée à l'âge que j'ai. Les études demeureront une sphère de la vie que je connais bien. Quand les cours me passionnent, je m'y implique à fond. C'est arrivé avec mes ateliers d'écriture, mes cours en arts plastiques, en cinéma et en littérature de genre (durant mon Bac).

Or, sans les études, je me lance vers l'inconnue. Et ça fait peur l'inconnue. Surtout si je sors des milieux (littérature/édition/arts) dans lesquels j'évolue depuis une décennie.

J'ai décidé de vaquer à ma vie d'entrepreneure en arts plastiques, en artisanat et en édition d'un côté, à ma vie d'auteure/écrivaine d'un autre côté, et pour le dernier côté, à me re-dégotter un emploi dit « alimentaire », comme on dit, dans mes milieux. Parce qu'au fond, on rêve de vivre de son art. Pas de vivre de ce qui ne nous passionne pas de la même façon. Pas toujours. (Je dirais que cette énoncée vaut surtout pour ceux et celles qui ont entamé leur vie avec un art et non avec une autre carrière/métier/emploi du temps)

Et voilà! Je me lance. Un peu tremblante. Un peu inquiète. Avec la foi de réussir.

2 commentaires:

Formulez un ajout, un commentaire, une suggestion, un encouragement, une critique, tant que ce mot soit respectueux et écrit dans un bon français.

Tout écrit hors de ces consignes ne seront pas publié.

Merci de votre attention.