Bio

Femme de lettres, artiste visuelle et conceptrice, chroniqueuse culturelle passionnée de la vie/du vivant, promotrice d'événements, de moments mémorables ou anecdotiques, émerveillée par les richesses artistiques de son Québec natal.




« Tout le monde peut trébucher, se fourvoyer, sans être perdu pour autant » - Professeur Charles Xavier

« Les êtres d'exception ne respectent pas les règles. Ce sont eux qui les réécrivent » - Katniss Everdeen

« Qui ne dit mot, consent » - Proverbe

« La vie d'un individu a un sens seulement si elle contribue à rendre la vie de tous les êtres vivants plus noble et plus belle » - Albert Einstein

« Le temps est sans importance. Seule la vie est importante » - Le 5e Élément

« La victoire à plusieurs pères, mais la défaite est orpheline » - Anonyme

« En garde, si tu ne te rends pas à Lagardère, Lagardère ira à toi !» - Le Bossu

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

¤ Horaire des parutions ¤

« Deux billets par semaine. Généralement le mardi, vers midi et le vendredi, en soirée. »

Merci de votre attention.

Crédits

Les différents intitulés de mes gadgets/textes informatifs ont été créé comme logo à l'aide du site générateur de logo Cooltext.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

jeudi 4 septembre 2014

Cheminement d'écrivain

J'ai retrouvé le goût d'écrire de la fiction!! ^ ^ Sous forme de nouvelle, de récit... et ce, de bonne longueur. Pas comme mes petites historiettes pour mes nano-livres ou à l'endos de mes signets. Ça, c'était plutôt aisé d'y voir. La contrainte était l'espace. Moins il y a de mots, plus il faut être précis et concis. C'était m'adonné au long qui ne m'intéressait plus, ne m'attirait plus. J'y voyais comme un poids sur les épaules. Une barrière qui freinait ma créativité. Le temps a passé. J'ai touché à plein d'autres activités. 

Puis, le poids est tombé.

Des fois il faut prendre du recul pour retrouver du poil de la bête. Même si des mois s'écoulent, voire des années. Dans une vie, cela peut paraître soit très peu ou soit beaucoup. C'est selon sa propre perception du moment et du contexte. Comme pour toute chose.

J'en avais besoin pour me retrouver. Retrouver mes assises et ce pour quoi je suis faite. J'ai reçu nombre d'encouragements cette année et l'année dernière. Juste pour mon premier nano-livre Chat plein d'amour, entre autres. Parce que le concept était mignon et semblant si simple. Pourquoi ne pas en réaliser d'autres? Ce n'est pas l'envie qui me manque. Seulement la poussée. J'en ai d'autres en tête, comme ce premier. Après tout, ce nano-livre était le premier titre d'une petite série. Cependant, j'ai envie d'explorer d'autres avenues également. Comme mon grand projet d'édition que j'avais laissé de côté. J'en parle plus, maintenant. Bien que mon équipe pour l'élaborer soit composée d'une unique personne. :p Je sais qu'il verra le jour. En temps et lieu. Pas cette année. Pas pour Boréal. Je ne crois pas. Peut-être à l'automne prochain ou pendant l'été? Pour mon anniversaire? Cependant, je ne connais pas l'avenir. J'suis un peu pessimiste en ce moment. Seulement, tout peut changer d'un jour ou l'autre. Surtout si je trouve d'autres illustrateurs que moi. Et d'autres auteurs aussi. Si je décide d'y inclure un volet fiction. :o)

Parmi les encouragements, j'ai également reçu ceux d'un professeur en arts plastiques. J'avais emporté en classe des échantillons de ce que je présentais à mes petits Salons, dont les publications où mes fictions avaient été publié. Je désirais les présenter à deux collègues de classe*, mais, comme prise dans une sorte d'adrénaline, je les ai montrés aussi au professeur. Il avait été impressionné par ma plume. Et m'avait fortement encouragé à écrire de nouveau. Je savais de quoi il parlait. Ça concernait ma touche personnelle, tantôt poétique, tantôt comique. Ça m'a fait réfléchir.

À suivre...                                                                                                                             Partie I de III

*Nous étions à la fin de la session d'hiver. Presque plus personne ne demeurait en classe pour réaliser leur projet. Sauf ceux qui n'avaient pas de place pour travailler chez eux, comme moi. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Formulez un ajout, un commentaire, une suggestion, un encouragement ou une critique, tant que ce mot soit respectueux et écrite dans un bon français.

Tout écrit hors de cette consigne n'aura pas de diffusion et sera supprimé.

Merci d'y porter attention.