Bio

Femme de lettres, artiste visuelle et conceptrice, chroniqueuse culturelle passionnée de la vie/du vivant, promotrice d'événements, de moments mémorables ou anecdotiques, émerveillée par les richesses artistiques de son Québec natal.




« Tout le monde peut trébucher, se fourvoyer, sans être perdu pour autant » - Professeur Charles Xavier

« Les êtres d'exception ne respectent pas les règles. Ce sont eux qui les réécrivent » - Katniss Everdeen

« Qui ne dit mot, consent » - Proverbe

« La vie d'un individu a un sens seulement si elle contribue à rendre la vie de tous les êtres vivants plus noble et plus belle » - Albert Einstein

« Le temps est sans importance. Seule la vie est importante » - Le 5e Élément

« La victoire à plusieurs pères, mais la défaite est orpheline » - Anonyme

« En garde, si tu ne te rends pas à Lagardère, Lagardère ira à toi !» - Le Bossu

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

¤ Horaire des parutions ¤

« Deux billets par semaine. Généralement le mardi, vers midi et le vendredi, en soirée. »

Merci de votre attention.

Crédits

Les différents intitulés de mes gadgets/textes informatifs ont été créé comme logo à l'aide du site générateur de logo Cooltext.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

mercredi 23 juillet 2014

Mes Réponses au questionnaire de M. Lafrance, remastérisé par Mlle Lauzon ;-)


1. Comment avez-vous découvert les blogues?

Par l'entremise d'un collègue de classe du nom de Guillaume Voisine. Ce nom vous dit quelque chose? ;P


2. Comment avez-vous découvert le milieu de la SFFQ?

Par l'entremise de ce même Guillaume qui m'avait fait découvrir au même moment la revue Solaris, le fanzine Brins d'Éternité et le congrès Boréal.


3. À quel moment avez-vous commencé à bloguer?

Durant mes études au collégial. Je dirais entre 2004 et 2005. Toutefois, mon blogue personnel (TeS*) est né autour de l'année 2008.

*TeS est l'acronyme du titre de mon blogue


4. Quels sont les premiers vrais blogues que vous avez lus?

La Saveur du Moi, Interférences, Demi Lune, etc. (Pour plus de détails, lire le billet suivant sur la question)


5. À quel moment êtes-vous passé du virtuel au réel?

En visitant mon premier Boréal. Mais je ne crois pas que ça ait eu une grande retombée. Surtout concernant mon blogue, parce qu'il était fort instable quant à son identité jusqu'à il y a deux ans (2012). Peut-être y aurait-il eu une retombée concernant les commentaires que je laissais sur certains blogues. Peut-être que ça aurait été utile pour les autres lecteurs d'avoir un visage (clichés que je n'osais pas mettre en ligne auparavant) sur les mots qu'ils lisaient. 


6. Quel impact les contacts virtuels ont-ils eu sur votre écriture (ou les possibilités de publier)?

Pour mes textes publiés
Aucun impact concernant les textes que j'avais publiés dans des revues littéraires étudiantes à Québec. Je crois que leurs éditeurs ne savaient même pas que j'en avais un.

Enrichissements personnels
S'il y a eu un impact, ce serait du côté de ma lecture de blogues. Parfois, nous n'avons pas besoin d'aller chercher plus loin qu'il le faut quand on cherche son chemin en écriture. Les écrits sont là et font la job. Je me suis très souvent renseignée de cette façon. Simple, directe, accessible. Pour avoir des nouvelles du milieu de la SFFQ ou y dénicher des idées sur comment planifier la rédaction d'un texte de fiction, par exemple.

Possibilités de publication? 
Pour les possibilités de publier, je ne sais pas. Étant donné que pendant longtemps mon blogue eut une vie instable, surtout quant à son identité, il est fort possible qu'il ait perdu un lot de lecteurs en cours de route. S'il y en a qui me suivent encore depuis le début, c'est que vous êtes tenace et savez comment me retrouver dans les dédales d'internet. ;-) Merci beaucoup!!!

Aussi, je n'ose pas présenter de textes de fiction ici, parce qu'une fois publiés, ceux-ci sont perdus. Ils ne sont pas, en principe, ré-éditable ailleurs. Toutefois, je présume que cet ailleurs doit être un lieu sérieux de publication (grand et moyen éditeur, revue littéraire), et aussi qu'il est fort facile de copier un texte édité de cette façon et de faire accroire sur un autre site (Européen, par exemple) qu'il s'agit de son propre texte. C'est compliqué. Si j'en publiais, ce ne serait que des textes courts. Ou bien, un court extrait d'un texte plus long. Ou encore, un texte édité sur papier que je réutiliserais pour le faire découvrir de nouveau ici. Je suis très réservée sur cette question.



J'ajouterais à ce questionnaire les questions suivantes :

7. En quoi votre blogue vous est-il essentiel?

Mon blogue est pour moi comme une bouée de sauvetage. Il me permet de me rappeler que je ne dois pas trop m'éloigner de l'écriture, au risque de me perdre. Ce pour quoi j'y reviens constamment. Il est mon aide-mémoire. Il me remémore une passion (l'écriture) pour laquelle j'hésite souvent, malgré le fait qu'on me considère plutôt douée (et moi-même, parfois). Il est aussi véritablement un « aide-mémoire » pour me rappeler l'existence des autres blogues que je suis les autres sites internets. Surtout lorsque ça fait un bout que je suis allée sur TeS, comme après la période estivale. Mon blogue durant cette période en « tombe en vacances », parce que je ne me sentirais pas à mon meilleur pour écrire des billets intéressants. L'été, c'est mon temps pour me ressourcer. Puis, j'y reviens (à TeS), à l'automne avec de nouvelles idées, intérêts, passions.


8. Pourquoi votre blogue ferait-il partie du milieu de la SFFQ?

Parce que son auteure est continuellement baignée dans ses univers : fantastique, merveilleux, fantaisie, science-fiction, faits divers, etc. Par le biais du cinéma, des télés-séries, de mes lectures, de lieux que je visite. Même si TeS ne le témoigne pas souvent. Je le considère dans son ensemble. Le blogue, son auteur, son univers. Il y a des blogues plus impliqués comme ceux d'Ariane Gélinas ou Jean-Louis Trudel. J'admire beaucoup leur auteur, parce qu'ils savent demeurer constants.

Sur le mien, j'y parle un peu de tout. De ma vie d'auteure, d'artiste, de conceptrice et de fanéditrice. Ma façon de contribuer au milieu, même si c'est au compte-goutte. :P


Pour connaître la raison de ce questionnaire, lisez le billet qui précède celui-ci. ^.^

Syreeni

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Formulez un ajout, un commentaire, une suggestion, un encouragement, une critique, tant que ce mot soit respectueux et écrit dans un bon français.

Tout écrit hors de ces consignes ne seront pas publié.

Merci de votre attention.