Bio

Femme de lettres, artiste visuelle et conceptrice, chroniqueuse culturelle passionnée de la vie/du vivant, promotrice d'événements, de moments mémorables ou anecdotiques, émerveillée par les richesses artistiques de son Québec natal.




« Tout le monde peut trébucher, se fourvoyer, sans être perdu pour autant » - Professeur Charles Xavier

« Les êtres d'exception ne respectent pas les règles. Ce sont eux qui les réécrivent » - Katniss Everdeen

« Qui ne dit mot, consent » - Proverbe

« La vie d'un individu a un sens seulement si elle contribue à rendre la vie de tous les êtres vivants plus noble et plus belle » - Albert Einstein

« Le temps est sans importance. Seule la vie est importante » - Le 5e Élément

« La victoire à plusieurs pères, mais la défaite est orpheline » - Anonyme

« En garde, si tu ne te rends pas à Lagardère, Lagardère ira à toi !» - Le Bossu

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

¤ Horaire des parutions ¤

« Deux billets par semaine. Généralement le mardi, vers midi et le vendredi, en soirée. »

Merci de votre attention.

Crédits

Les différents intitulés de mes gadgets/textes informatifs ont été créé comme logo à l'aide du site générateur de logo Cooltext.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

lundi 27 mai 2013

Escapade en vélo au Canal Lachine (à Montréal)

Au bout du chemin, tout au fond, là où se trame la ligne d'horizon, sont cachées  des merveilles de la nature.



Et voilà, un coin paisible où se détendre en amoureux





Et des lilas, partout, partout! 


Ô doux printemps

qui tente jusqu'au dernier moment

nous attendrir le coeur






Monument du passé qui persiste

Seul, incongru, près de l'eau

Près à y sauter,

Mais résiste




Ma route se poursuit, toujours entouré de cette éternelle verdure, qui perdure






Des feuillus qui tendent leurs branches vers leur précieuse eau-amie. Souhaiteraient-ils y faire petite saucette?



Et pour finir,un coup d'éclat : un OVNI!!! 
Croisé en chemin

Croyez-vous que cela en soit bien un?


Un deuxième cliché. Cette fois de plus près :



Quelle en est la réponse?


~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

J'espère que ce petit voyage en images vous a plu. ;-)

Syreeni


lundi 13 mai 2013

Investissement pour une oeuvre d'envergure

Je reconnais avoir peu parler de mon cours de sculpture que j'ai suivi cet automne. Il en va de même pour le deuxième volet que j'ai décidé également de suivre cet hiver. Pas comment je l'aurais voulu, malgré les billets que j'avais préparé. Le temps et la disponibilité m'ont manqué.

Je compte me reprendre, et ce, en commençant par la fin. Quoi de mieux que de présenter en premier le projet final, puis les différentes expériences qui l'ont précédé?


Sa petite histoire

D'abord, il vous faut une petite histoire! 

Depuis des mois, voire des années, sur Facebook, je vis une aventure bien particulière. Une aventure tout en images. Plusieurs de mes agréables connaissances Facebook envoient de temps à autres des clichés présentant des objets placés de manière insolites. Que ce soit une petite maison cute entre deux gros immeubles, des chats réalisant toute sorte de galipettes, des mannequins habillées dans un style gothique, sous une aura de lumière presque surnaturel, des objets utilitaires conçus en livre... Je m'arrête sur ce dernier point.

Oui, toute sorte d'objets qui ont pour matériel des livres

Les murs d'un boudoir, 
un escalier littéraire,
 une fontaine éteinte, 
un banc de parc de papiers et de reliures, etc. 

Plein de créations insolites qui voyagent de part le monde

Ces nombreux clichés m'ont donné une idée : la création d'un livre géant. Au Québec aussi, on peut avoir de gargantuesques fantaisies! Et cette idée allait de pair avec la thématique du projet final de mon cours de sculpture qui était le lieu. Il a été discuté de lieu physique (que l'on pouvait pénétrer (ex. une hutte) ou avoir sur soi (ex. une carapace) ou de lieu imaginaire. Une pensée m'avait traversé l'esprit lorsque le professeur avança l'idée du lieu que l'on transporte.

Pendant près de deux mois, à l'automne 2012, j'ai trainé avec moi le deuxième tome de la série Hunger Games. Je pensais le lire, sur la route, sans que cela arrivait vraiment. Pas que le livre n'était pas bon. Au contraire, il était excellent! Juste que le voyage et sa lecture n'allaient pas ensemble. 

Cette série offre des livres qui m'habitent longuement après chacune de mes séances de lecture. Le transporter avec moi équivaut, en quelque sorte, à ce que j'amène l'univers avec moi, comme s'il était mien. Et il l'est, dès que mes yeux plongaient à l'intérieur. J'ai une forme de symbiose avec cette série.



Je ne m'y attendais pas. Sur avec les deux premiers volets. Le tome 3, que l'ont voit sur une des photos, je l'ai lu en une semaine.

Et je l'ai lu combien trop rapidement! Ça m'a presque rendu malade. Un événement survient et m'a tellement estomaqué. Je ne m'y attendais pas! :-(

Néanmoins, Hunger Games est un excellent livre (je parle pour les trois tomes).






Choix artistique

J'ai décidé, en tant qu'artiste et amatrice d'aventures littéraires de lier les deux concepts, de concevoir un livre géant où il ferait bon de s'immiscer, avec un livre justement ou de la musique ou un mini-lecteur DVD, et d'y passer du bon temps. Un peu dans la même idée que la cabane dans l'arbre, à l'abri des regards. Je voulais concevoir une oeuvre qui durerait dans le temps, que je ne présenterais pas qu'une fois au public, que je pourrais éventuellement réutiliser ou représenter un jour. Ce que je compte faire, d'ailleurs, cet été! Xo) 


 
Petite vidéo de mon oeuvre


J'ai donc confectionné ce projet, à ma taille. La couleur que j'ai choisi fait référence à mon fanzine (qui comportera une telle couleur au niveau de la reliure de chaque numéro) et également au souvenir d'un livre jeunesse que je possédais autrefois, qui n'avait pas de couverture ornée d'images, seulement une couverture rigide, de ce rouge bourgogne, et dont le titre était inscrit en lettre d'or sur la reliure. 






J'ai choisi d'incorporer une fenêtre, au dos, pour laisser entrer la lumière de temps à autre et pour voir à l'extérieur, de même que trois petits panneaux me servent de toit. J'ai décidé que ça serait ainsi afin de ne pas finir par me sentir trop à l'étroit et en manque d'air/d'espace, une fois le panneau servant de porte soit presque fermé.

 

Un détail de « papier » sur le devant pour donner l'impression de pages, une illustration (transferts d'images + peintures acryliques et fusains) à l'arrière + de courtes introductions, pour signifier l'ampleur que le livre a pour moi, lorsque j'y plonge.

J'ai ajouté un caractère douillet et conviviale à l'oeuvre en y ajoutant des oreillers. L'intérieur, laissé à l'état naturel, me fait rappeler vivement cette idée de cabane dans l'arbre. Sensation fort sympathique, surtout que je n'ai jamais eu accès à un tel refuge durant ma jeunesse.
 

Voilà donc un projet que j'ai abouti comme je l'entendais ou presque.

[Une bonne partie de ce billet se retrouvera également sur mon site web dans l'espace dédié à mes projets de création.]

mercredi 1 mai 2013

Festival de fantastiques univers




Le congrès Boréal s'en vient à grand pas (c'est-à-dire qu'il se déroulera cette fin de semaine!). Une petite note pour vous dire que cet événement ne passera point inaperçu, cette année, de mon côté. Je compte me joindre à ce rassemblement de passionnés d'imaginaire. Une fois de plus, comme visiteuse. J'aurais souhaité être parmi les exposants comme je le fus lors du SDAUM, en mars dernier. Or, faute de matériel en main, je ne peux y être. :-/ Toutefois, ce n'est que partie remise... quoique penser y être exposante, un jour, alors qu'il s'y déroule à chaque fois tant d'activités autour. C'est un penser s'y bien!

Allons bon, cette année, qu'est-ce qui daigne attirer mon attention pour cet événement, à part le fait qu'il se déroulera à Montréal?


Les artistes visuels!


Il y en aura plusieurs, plusieurs qui me sont connus! Des artistes dont j'admire le travail et l'imaginaire. Comme les peintures que réalisent l'inestimable Sybilline ou les curieuses illustrations de Marc Pageau. Seront également présent Ève Chat et d'Olivier Carpentier.


Pour les auteurs!


L'événement est non seulement un lieu pour découvrir les auteurs de l'imaginaire d'ici, mais également pour se retrouver entre auteurs invités et auteurs non-invités, car bien des visiteurs sont également écrivains, et les écrivains aiment bien se retrouver de temps à autre. :-)

Mentions personnelles pour des personnes qui seront sur place: Ariane Gélinas, Pierre H. Charon, Yves Ménard, Geneviève Blouin, Sylvie Bérard, Frédérick Durand, Philippe Roy et Carmélie Jacob.  


Pour les tables-rondes!    


Les ventes de fanzines!


Les activités récréatives!



Même si je ne me retrouverais pas derrière une seule des tables, même si je n'irais pas à la mascarade, même si je ne me retrouve pas sur la liste des nominés pour les prix Aurora (outre un texte que j'avais publié dans le collectif étudiant Fermaille qui pourrait possiblement être éligible), je compte profiter au maximum de ce congrès, comme je le fait, à chacune de mes visites!

À la revoyure!