Bio

Femme de lettres, artiste visuelle et conceptrice, chroniqueuse culturelle passionnée de la vie/du vivant, promotrice d'événements, de moments mémorables ou anecdotiques, émerveillée par les richesses artistiques de son Québec natal.




« Tout le monde peut trébucher, se fourvoyer, sans être perdu pour autant » - Professeur Charles Xavier

« Les êtres d'exception ne respectent pas les règles. Ce sont eux qui les réécrivent » - Katniss Everdeen

« Qui ne dit mot, consent » - Proverbe

« La vie d'un individu a un sens seulement si elle contribue à rendre la vie de tous les êtres vivants plus noble et plus belle » - Albert Einstein

« Le temps est sans importance. Seule la vie est importante » - Le 5e Élément

« La victoire à plusieurs pères, mais la défaite est orpheline » - Anonyme

« En garde, si tu ne te rends pas à Lagardère, Lagardère ira à toi !» - Le Bossu

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

¤ Horaire des parutions ¤

« Deux billets par semaine. Généralement le mardi, vers midi et le vendredi, en soirée. »

Merci de votre attention.

Crédits

Les différents intitulés de mes gadgets/textes informatifs ont été créé comme logo à l'aide du site générateur de logo Cooltext.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

vendredi 29 avril 2011

Quand on parle du loup... et de mon congrès

Le titre que j'avais choisi pour ce court billet faisait allusion à l'auteure dont je commentais le dernier roman dans mon précédent billet. Elle sera présente cette année au congrès Boréal!!!!

J'aime beaucoup la plume de cette auteure, ses nouvelles (je m'ennuie de celles-ci, parce que ça fait longtemps que Mme Beaulieu en a fait paraître - ces dernières auraient été publiées dans la revue Alibis, il y a 4 ans, si je me fis à son site web) - et ses romans de fantaisie urbaine (sa trilogie des Cités intérieures). Je me souviens d'avoir été littéralement enchaînée par le dernier volet, voulant savoir tout de suite ce qui se passait et ne pouvant pas lire plus vite que ma vitesse de lecture normale.

Chaque fois que je tente de lui parler (aux Salons du Livre de Montréal) - j'avoue que je suis impressionnée et un peu intimidée, perds mes mots. Comme l'année dernière, lors du dernier Salon. Pas moyen d'aligner deux mots correctement. J'imagine que c'est également arrivé pour vous? Pour des auteurs que vous admirez? ou d'autres types d'artistes?

En fait, je ne saurais pas réellement quoi lui dire pendant le congrès, sauf lui parler de la critique que j'ai écrite sur son livre. C'est une critique étoffée, vous avez remarqué. J'ai pensé l'envoyer à un fanzine ou une revue avant de la publier ici, mais au bout du compte je ne savais pas trop à laquelle (Je pensais à Clair/Obscur, mais on ne sait plus trop ce qui se passe pour lui.)

Il y aura également un autre auteur que j'apprécie : Joël Champetier! Il sera plus qu'un simple invité au congrès, il y sera invité d'honneur! Par ailleurs, ne craignez pas de ne pas le voir. Il n'aurait manqué aucun Boréal depuis sa naissance en 1979. Sauf lorsqu'il y a eu le congrès mondial Anticipation à Montréal en 2009. Je le sais, parce que j'étais présente à toutes les journées et que je ne l'y ais pas vu, héhé! (Sauf à la remise des prix Boréal, à la toute fin.)

Je n'ai en tout lu que deux de ses romans (La peau Blanche* et La mémoire du lac). Et il en a écrit beaucoup. Autant des romans pour adulte que jeunesse. Il a également écrit de nombreuses nouvelles et je n'en ai lu aucune. Il faudra que je me rattrape. Bien que j'ai fait peu de lecture de cet auteur, je l'admire surtout en tant qu'écrivain.

Je ne crois pas me retrouver avec le même problème que Mme Beaulieu pour lui parler. J'y suis parvenue au congrès dernier, même si ce n'était pas au sujet de son oeuvre, mais d'un point qu'il avait traité durant sa dernière table-ronde. (Il avait mentionné que la revue Solaris allait publier un texte Lovecraftien et j'ai cru que cela pourrait être celui qu'avait soumis un ami. Hélas non. Pas grave, j'ai quand même fait le pas! :-D ) 

*Saviez-vous que La peau blanche a été adapté au cinéma et porte le même titre? C'est d'ailleurs par le film que j'ai découvert l'auteur. J'avais eu envie de lire le livre, considérant que, parfois, il est meilleur que le film. La fin du livre est différente de ce dernier (d'ailleurs, je n'ai pas compris pourquoi ils l'ont changé. Censure?). Pour le film, d'une part, il a été réalisé au Québec et d'une part, il est un des rares films québécois où il y a une dose de fantastique.


Sur ce, je vous laisse avec l'affiche officielle du congrès Boréal qui se déroulera cette année les 13, 14 et 15 mai, à Montréal, à l'Hôtel Espresso. Nous y retrouverons ses habituelles activités, entre autres (pour les néophytes), des tables-rondes sur le métier d'écrivain, sur l'édition et le thème de cette année qui est « Escales imaginaires : les genres en mouvance ». Également, le concours d'écriture sur place, une salle d'exposition (pour les artistes et illustrateurs qui travaillent dans le milieu, tantôt professionnellement, tantôt comme passe-temps), section ventes de livres, séances de signature, remise des Prix Aurora/Boréal*. Si vous désirez connaître l'histoire de ce congrès ou en apprendre plus, visitez son site web.

BON CONGRÈS À TOUS!!!

*Noter que ma nouvelle de SF que j'avais publiée dans le fanzine Katapulpe se trouvait dans la liste des mentionnées. Pour plus de détails, allez ici.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Formulez un ajout, un commentaire, une suggestion, un encouragement, une critique, tant que ce mot soit respectueux et écrit dans un bon français.

Tout écrit hors de ces consignes ne seront pas publié.

Merci de votre attention.