Bio

Femme de lettres, artiste visuelle et conceptrice, chroniqueuse culturelle passionnée de la vie/du vivant, promotrice d'événements, de moments mémorables ou anecdotiques, émerveillée par les richesses artistiques de son Québec natal.




« Tout le monde peut trébucher, se fourvoyer, sans être perdu pour autant » - Professeur Charles Xavier

« Les êtres d'exception ne respectent pas les règles. Ce sont eux qui les réécrivent » - Katniss Everdeen

« Qui ne dit mot, consent » - Proverbe

« La vie d'un individu a un sens seulement si elle contribue à rendre la vie de tous les êtres vivants plus noble et plus belle » - Albert Einstein

« Le temps est sans importance. Seule la vie est importante » - Le 5e Élément

« La victoire à plusieurs pères, mais la défaite est orpheline » - Anonyme

« En garde, si tu ne te rends pas à Lagardère, Lagardère ira à toi !» - Le Bossu

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

¤ Horaire des parutions ¤

« Deux billets par semaine. Généralement le mardi, vers midi et le vendredi, en soirée. »

Merci de votre attention.

Crédits

Les différents intitulés de mes gadgets/textes informatifs ont été créé comme logo à l'aide du site générateur de logo Cooltext.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

vendredi 10 septembre 2010

L'évolution du fanzine Brins d'Éternité

Le fanzine Brins d’Éternité ne cesse d’évoluer d’années en année. Il n’y a pas si longtemps, il était encore imprimé sur un carton jaunâtre où pour seule couleur (ou plutôt non-couleur) le noir occupait une place privilégiée pour la couverture et les gravures intérieures. Bien des numéros plus tard, le fanzine s'est présenté à son public avec un nouveau visage  : une publication colorée, avec un bout de carton en extra, plié dès la première page, un espace pour la table des matières. Pour devenir un objet littéraire de premier ordre et acquérir une plus grande crédibilité dans le milieu de l'édition, il est devenu un prozine* ou revue, selon la perception de chacun. Une revue élaborée et magnifiée par des passionnés de la littérature de l'imaginaire, dont la plupart ont fait des études en littérature et se font fait la main dans l'édition par des projets personnels, ne se cachent plus derrière des amateurs. Le simple fait de contempler l'ouvrage en dit long sur le travail qui lui est apporté. En plus de prendre en compte la qualité des textes qui y sont édités. 

À présent, la reliure qui était purement brochée s’est métamorphosée du no. 25 au  no.26 en une reliure collée dite allemande permettant à l’objet de prendre l'allure d'un livre pouvant être inséré et retrouvé plus facilement (que le format précédent) dans une bibliothèque. 

En quelques mots, la transformation de Brins d’Éternité malgré quelques bévues formelles (comme des coquilles apparaissant ici et là) est vraiment phénoménale. Une nouvelle présentation et une autre magnifique couverture sous le pinceau de Sybiline!
*Voir dans cet article de wikipedia pour trouver les caractéristiques d'un prozine. 



Un compte-rendu critique de son dernier numéro (no. 26) suivra cet billet. 

À toute suite!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Formulez un ajout, un commentaire, une suggestion, un encouragement ou une critique, tant que ce mot soit respectueux et écrite dans un bon français.

Tout écrit hors de cette consigne n'aura pas de diffusion et sera supprimé.

Merci d'y porter attention.